Délices de Rodrigues: les trésors de la cuisine locale dévoilés

Avec le soutien de

Salade de kono-kono,curry d’ourite, des achards préparés à la rodriguaise ou encore la fameuse tourte. Françoise Baptiste dévoile un trésor de l’île dans son nouveau livre de recettes intitulé Les Délices de Rodrigues.

Ce n’est pas qu’un énième livre de recettes de cuisine. Françoise Baptise, entrepreneuse et directrice de l’hôtel La Belle Rodriguaise, est également une passionnée de cuisine rodriguaise, transmise de génération en génération. Elle partage désormais ses secrets avec vous dans la deuxième édition de son livre «Les Délices de Rodrigues.»

L’auteure y fait d’abord un brin d’histoire de Rodrigues en commençant par la découverte de l’île par le navigateur portugais Diego Rodrigues. Par la suite, elle enchaîne avec les périodes française et anglaise, tout en évoquant la triste disparation de l’oiseau solitaire et des tortues géantes. Toujours dans son introduction, Françoise Baptiste présente la culture et les traditions rodriguaises. Mais pas seulement. Ce livre contient également de belles photos incitant les étrangers à découvrir des paysages uniques de Rodrigues.

Revenons à la cuisine.  La première édition des Délices de Rodrigues date de 2002. Certes, il y a eu quelques changements, mais l’essentiel est là. Qui n’a jamais songé à préparer un bon limon aigre doux ou un bon curry ourite comme les Rodriguais savent si bien le faire ? Bien que le livre ait été conçu par la Rodriguaise Françoise Baptiste, elle est allée à la rencontre d’autres Rodriguaises et Rodriguais pour qu’ils lui livrent leurs secrets. Presque toutes les recettes sont proposées par différentes personnes. La directrice de La Belle Rodriguaise fait aussi découvrir bon nombre de  plats.  «J’ai voulu mettre en valeur la vraie cuisine traditionnelle de Rodrigues. Chaque Rodriguais à sa façon de cuisiner. C’est typique de Rodrigues», raconte-t-elle.

Vous pouvez ainsi essayer de concocter  un  bon  poisson  au safran, proposé par Giselaine Sam Yue ou encore le poulet au miel d’Arlette Gentil.

Pour ne pas dire qu’elle est tombée dans la marmite en étant petite, depuis son jeune âge, Fran-çoise Baptise a développé une passion pour la cuisine aux côtés de ses «grand-père Talate et tonton Sian». D’ailleurs, c’est son grand-père, qui lui a appris à préparer les boulettes de haricots rouges, autre recette à découvrir dans le livre. «J’ai toujours été passionnée par la cuisine. Je partageais des recettes comme animatrice de l’émission cuisine à la radio et je préparais des plats aussi pour ceux, qui viennent manger à ma table d’hôte», raconte-t-elle.

Les recettes sont répertoriées en différentes catégories. Plusieurs pages sont consacrées aux repas végétariens, notamment le fameux haricot rouge de Rodrigues et avec du maïs. Il a y bien évidemment des plats à base d’ourite et de porc. Quand on parle de la cuisine rodriguaise, comment ne pas penser aux fruits de mers. Beaucoup parmi vous ont songé sans doute à une salade de kono-kono. Pour ceux qui préfèrent faire plus simple, les plats à base de poulet semblent appétissants. D’ailleurs, l’auteure de ce livre ne manque pas d’expliquer l’importance des haricots rouges, du maïs ou encore du miel dans la cuisine rodriguaise.

Il faut toujours un dessert après un repas. L’honneur de présenter la tourte rodriguaise est revenu à Marie Juliana Bégué Spéville Hortense. Pour sa part, Marie-Josée Clair-Martin explique comment préparer un mapinba de maïs. Il y a aussi le gâteau costé ou encore le manaf.

Ce livre peut également être offert comme cadeau en toute occasion. Il est disponible aux Bookcourt du Caudan et de Bagatelle.

Recette:  Ourite safranée selon Jean-Maurice Genave

Pour 4 personnes

1 kg d’ourite fraîche

4 cuillers à café de curcuma  (safran) en poudre

500g de farine

Thym, Persil

3 cuillers à café de levure

2 œufs

2 gousses d’ail

400 ml d’huile pour la friture

Sel et poivre

Nettoyer et couper l’ourite en morceaux d’environ 4 cm de long.

Saler, poivrer, laisser mariner avec l’ail écrasé et 2 cuillers à café de curcuma pendant une heure au réfrigérateur.

Préparer une pâte avec la farine, le thym, le persil, les œufs, 2 cuillers à café de curcuma, la levure et l’eau.

Enrober les morceaux d’ourite un par un dans la pâte et les faire frire dans l’huile chaude.

L’ourite safranée est à être consommée avec du riz, du limon aigre-doux ou de la pâte de piment. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés