Covid-19: «Il faut songer à fermer l’aéroport aux touristes» dit Arvin Boolell

Avec le soutien de

Depuis que l’Europe est devenu l’épicentre de la pandémie Covid-19, les risques de contagion sont planétaires. C’est pour cette raison que le leader de l’Opposition, Arvin Boolell, se demande si le moment  n’est pas venu de fermer l’aéroport à tous les touristes, à l’instar d’autres pays comme les Etats-Unis ou l’Inde qui ont décidé d’interdire l’entrée des étrangers dans leurs territoires. C’était lors d’une conférence de presse ce samedi 14 mars.

Entouré des députés de son parti, Arvin Boolell a déclaré que la santé publique de la population dépasse toutes les considérations, dont celle économique, surtout dans un contexte où le monde livre  un combat sans relâche face à cette pandémie. Cependant, il concède que le choix est difficile. «Soit on laisse opérer une industrie touristique qui rapporte des milliards de roupies ou on préserver la santé publique de la population qui n’a pas de prix» a-t-il dit. Dans la foulée, il a déclaré qu’il faudra que le gouvernement tranche à un certain moment.

Arvin Boolell déplore par ailleurs que le programme de soutien, annoncé par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, n’offre pas suffisamment des moyens financiers au ministère de la Santé pour investir dans l’acquisition d’équipements médicaux  pour face à ce virus.  Un constat dressé  également par le Dr. Farhad Aumeer qui demande si un stock de 25,000 masques est suffisant pour une population de 1,2 millions d’habitants. Idem pour des  tests qui n’existent alors que  5% de la population ayant plus de 55 ans sont à risque selon le «worst case scenario».

Le leader de l’Opposition s’attend d’autre part à ce que ce  plan de soutien,  destiné pour  soulager les opérateurs et autres secteurs économique en difficulté, soit géré dans la transparence la plus totale afin  de s’assurer que seulement ceux qui en ont vraiment besoin y bénéficient. Et d’ajouter que le gouvernement doit  veiller à ce que les opérateurs ne  prennent comme prétexte la crise du Covid-19  pour licencier.

Publicité
Publicité

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a mis le pays sous confinement à partir de vendredi 20 mars, 6 heures du matin. Pour finalement annoncer un couvre-feu, à compter de lundi 23 mars, 20 heures, jusqu'au jeudi 2 avril, 20 heures. Comment se protéger ? Comment la situation évolue-t-elle à travers le pays ? Comment réagissent les Mauriciens ?  Voici notre dossier sur lexpress.mu

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés