Aikido Ryu Mauritius: passage du shihan Matoian à Maurice

Avec le soutien de
Le shihan Patrick Matoian (g) en pleine session d’instruction devant les élèves de l’Aikido Ryu Mauritius.

Le shihan Patrick Matoian (g) en pleine session d’instruction devant les élèves de l’Aikido Ryu Mauritius.

Les pratiquants de l’Aikido Ryu Mauritius ont eu de la veine…  Du 9 au 11 mars, ils ont eu l’occasion d’apprendre d’un Maître de cet art martial japonais – le shihan Patrick Matoian, 7e Dan -  au centre communautaire de Coromandel. 

Cela fait 50 ans que l’instructeur français de l’Association Internationale pour le Développement de l’Aikido et de l’Aikishintaiso pratique les arts martiaux. «Comme tout le monde» dit-il, il s’est essayé tout d’abord au judo. Mais il a aussi été initié à d’autres arts de combat, tels le karaté, le kendo ou le Tai Chi. Cependant, c’est l’Aikido, qu’il pratique régulièrement depuis 1984.

Photo de groupe des pratiquants de l’Aikido Ryu Mauritius avec le shihan Patrick Matoian au centre.

Faisant partie du shihankai de Kokusai Aikido Kenshukai Kobayashi Hirokazu Ryu, il est également reconnu en tant que Kyoshi par la Dai Nippon Butoku Kai. Instructeur itinérant, il donne des formations en aikido depuis une trentaine d’années tant dans l’hexagone qu’à l’étranger (surtout en Europe de l’Est, le pourtour méditerranéen et l’Amérique Latine).

Alors que Patrick Matoian était à l’île de la Réunion, pour dispenser des cours, des pratiquants de l’île sœur ont contacté Nemraz Juggoo, 3e Dan Aikikai et sensei de L’Aikido Ryu Mauritius :  «L’Aikido Ryu Mauritius est le seul club mauricien à être reconnu au Japon, à savoir l’Aikido Association International. En sus des instructeurs de l’AAI qui viennent à Maurice une fois par an pour nous former sur le plan technique,  nous acceptons aussi d’apprendre d’autres formateurs de haut niveau. C’est dans cette optique que le shihan Matoian est à Maurice. Ce sont ses élèves de l’Ile soeur qui se sont mis en rapport avec moi. Et nous nous sommes vus intéressés de le voir nous visiter». 

Très modeste, le formateur Français d’aikido affirme qu’il va «essayer de transmettre le plaisir de pratiquer». Mais le sensei Nemraz Juggoo lui, n’a aucun doute sur l’importance de la venue de Patrick Matoian à Maurice. «Pendant 3 jours, il nous encadrera sur le plan technique et le maniement des armes. Pour que nous puissions nous perfectionner davantage. Nous serons régulièrement 25 personnes à travailler sur le tatamis» poursuit-il.

Le sensei Nemraz Juggoo auprès du shihan Patrick Matoian.

Patrick Matoian n’est pas qu’instructeur d’un art martial. Il suit aussi une philosophie : «En Aikido on part du principe que le conflit est créateur mais qu’à la fin il faut qu’il y ait 2 vainqueurs. Le conflit c’est l’opportunité de la rencontre, de l’échange. Mais à la fin, au lieu de supprimer un des deux termes de l’échange, en le tuant ou en le neutralisant complètement, on essaie de faire que lui aussi soit gagnant et qu’il évolue pour les échanges suivants dans sa compréhension du monde». 

De quoi penser que l’Aikido - fondé par le japonais Morihei Ueshiba, à la fin des années 40 – est plus un art pacifiste que martial …

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x