Quatre-Sœurs: un village où il fait bon vivre

Avec le soutien de
Les gens de passage s’arrêtent souvent pour admirer son front de mer.

Les gens de passage s’arrêtent souvent pour admirer son front de mer.

Ce village tient son nom de la famille Chéron et de leurs héritiers. Les gens qui y habitent, vivent en grande partie de la pêche et de l’agriculture. C’est le calme plat à Quatre-Soeurs. Et cela suffit aux habitants. Le temps s’y écoule lentement.

Les villageois se connaissent tous, amis qu’ils sont ou membres de la même famille. Comme tout petit village, en journée, on pourrait presque entendre une mouche voler. Un mouvement est perceptible dans l’après-midi quand les habitants se réunissent. On peut voir les anciens jouer aux dominos ou aux cartes, assis sous les arbres tandis que les enfants fabriquent de petits bateaux en bois et bambou. À marée basse, ils sont plusieurs à chercher des appâts pour la pêche du lendemain.

Le village est situé entre montagne et mer.

Les gens y vivent simplement, sans fla-fla, la mangrove assurant la survie du littoral et des pêcheurs de petits crustacés. Autrefois, l’activité principale du village était l’extraction de sable. Pratique qui a été éliminée depuis. On découvre aussi la montagne Le chat et La Souris, dont l’ascension attire les randonneurs.

Dans le passé, ce village a connu son lot de glissements de terrain ou de maisons inondées. Un centre de refuge a été construit pour abriter les victimes d’intempéries et de cyclone.

Cela fait quelques années qu’un front de mer a été aménagé à Quatre Sœurs. Pour le plus grand bonheur des habitants qui viennent y scruter l’horizon, se détendre en famille ou tout simplement prendre l’air. Le seul souci est une absence de toilettes publiques pour les dames sur le front de mer. «On ne peut rester longtemps sur le front de mer car il n’y a pas de toilettes publiques pour les femmes et les jeunes filles dans les environs», raconte un habitué des lieux.

Rajiv Kumar Jangi, 39 ans, n’est pas inconnu des habitants de Quatre Sœurs. Il est le vice-président du conseil de district de Grand-Port. Il explique que les membres du conseil de village travaillent sur plusieurs projets en ce moment. «Le Road Development Authority (RDA) travaille actuellement sur l’aménagement d’une autre route reliant le village de Beau-Champs et Deux Frères pour que nous puissions faire face aux glissements de terrains près de la cascade de Quatre Sœurs. Un terrain synthétique sera bientôt mis en place pour que les jeunes puissent en profiter. Nous avons également prévu un Outdoor gym et des toilettes publiques seront rajoutées au jardin d’enfants», explique-t-il. Voilà qui mettra un peu plus de vie dans ce village si paisible.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x