Maniah Teelockchand: «J’ai pu voyager dans le métro pour mes 103 ans»

Avec le soutien de

Il a aujourd’hui 103 ans et huit  jours. L’incontournable centenaire de Grand-Gaube qu’est Maniah Teelockchand a une fois de plus démontré que l’âge ne lui fait pas défaut. Entouré de ses proches, il se dit être un homme heureux. C’est le dimanche 23 février qu’il a soufflé ses 103 bougies.

Mais pour rendre cette journée  encore plus mémorable, il a souhaité faire un trajet dans le métro. Le centenaire, qui était en compagnie de l’ancien président du village de Grand-Gaube, Ashil Ramkissoon, a fait le trajet aller-retour Port-Louis–Rose-Hill–Port-Louis.

C’est en compagnie de l’ancien président du village, Ashil Ramkissoon, que le centenaire a pris le métro.

Bien qu’il ait déjà utilisé ce mode de transport dans un lointain passé, le centenaire a voulu revivre ce moment à bord d’un train ultramoderne. C’est arborant un costume chic et son chapeau fétiche qu’il est monté à bord, sans l’aide de personne.

«Pour mon anniversaire, j’ai pu voyager par le métro. J’ai pris beaucoup de plaisir pendant le trajet. Des gens sont venus me voir, me parler...  Et  moi, je leur ai souhaité plein de joie», confie cet habitant de Grand-Gaube.

Un compte Facebook

Aux dires d’Ashil Ramkissoon,  Maniah Teelockchand a créé un compte Facebook le jour même de son anniversaire. Et qu’il compte y poster des vidéos.

De son côté, notre centenaire  avance  qu’il n’y a pas de secret de longévité. Il faut simplement marcher dans le bon chemin. C’est-à-dire ne pas faire de mal à notre prochain à travers nos mots et nos actions.

Membre  de  l’association  de Senior Citizens de son  village,  il  participe  à plusieurs  activités. Dans sa  maison, Maniah Teelokchand se déplace  seul. Outre prier, il aime regarder la télévision.

Pour le centenaire, la vie est pleine de bonnes choses et il faut simplement savoir jouir des petits instants. Notre interlocuteur revient sur quelques anecdotes vécues un siècle durant. Colporteur, il vendait des tissus à bicyclette. Il se targue d’avoir eu plus de 800 clients.

Également planteur, il a présidé la coopérative de Grand-Gaube. Il a ainsi longuement mené un combat pour l’amélioration des conditions de ses confrères. C’est petit à petit que cet ancien laboureur a pu acquérir des terrains et bâtir une maison en dur.

À présent, Maniah Teelockchand compte passer plus de temps avec ses petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés