Boxe: Richarno Colin, premier Mauricien à se qualifier pour les JO 2020

Avec le soutien de
L’équipe autour de Richarno Colin, heureuse d’avoir ce sésame pour le JO.

L’équipe autour de Richarno Colin, heureuse d’avoir ce sésame pour le JO.

Le boxeur Richarno Colin a décroché son ticket pour les Jeux olympiques (JO) de Tokyo, prévus du 24 juillet au 9 août. Il est le premier sportif mauricien à obtenir ce précieux sésame. 

Le mercredi 26 février lors des demi-finales du tournoi de qualification en cours au Sénégal, le boxeur des 63 kg a fait une belle démonstration de force. Malgré la décision partagée (4-1), c’était lui le patron durant les trois rounds l’opposant à Fiston Mbaya Mulumba.

Lors de sa demi-finale, le Mauricien de 32 ans s’est montré assidu. Il a su maintenir son rythme au cours des trois rounds tout en variant sa boxe. Il remporte le premier round à l’unanimité des juges. Lors du deuxième round, il n’a été nullement inquiété par son adversaire. Malgré son avance, le Mauricien a continué à travailler au dernier round. Au gong final, c’est le sourire aux lèvres qu’il retourne dans le coin bleu.

Le ticket de qualification pour Tokyo de Richarno Colin.

Pour la finale (ce vendredi 28 février), Richarno Colin rencontrera le Namibien Jonas Jonas. Il s’est offert une revanche contre le médaillé d’or des derniers Jeux d’Afrique, Nadir Abdelhaq. Ce dernier l’avait éliminé en demi-finales de la compétition en août et il avait dû se contenter du bronze en 2015.

Vigilant

Face au Namibien de 25 ans, notre compatriote devra rester vigilant. Les deux hommes se sont rencontrés à plusieurs reprises. En 2017, Jonas Jonas avait pris le dessus sur notre compatriote au premier tour des Championnats d’Afrique avant de remporter le titre. Il compte également une autre victoire  contre Richarno Colin. Elle remonte aux quarts de finale des Jeux d’Afrique 2015.

«Notre boxeur est en confiance. C’est vrai qu’il a déjà perdu contre Jonas dans le passé mais depuis, il a beaucoup progressé. Il peut définitivement  décrocher l’or», déclare le président de l’Association mauricienne de boxe, Indiren Ramsamy. Le dirigeant explique que Richarno Colin boxera avec moins de stress : «C’est mercredi lors de sa demi-finale contre Fiston Mbaya Mulumba qu’il a dû sentir la pression. Un ticket olympique était en jeu. Maintenant ce n’est plus le cas. Il est qualifié.»

Après trois combats, Richarno Colin a su profiter d’un jour de repos. Le directeur technique national (DTN), Roberto Ibanez Chavez, et l’entraîneur national, Judex Bazile, en ont profité pour élaborer un plan pour permettre à Richarno Colin de venir à bout de son prochain adversaire.

Le boxeur Richarno Colin est le premier sportif mauricien qualifié pour Tokyo.

L’unique sportif mauricien aux JO pour l’instant

Valeur du jour, Richarno Colin est l’unique sportif mauricien à s’être qualifié pour les prochains Jeux olympiques. A Tokyo, il en sera à ses troisièmes Jeux après ceux de Pékin en 2008 et de Londres en 2012.

Richard Sunee, une autre légende vivante de la boxe mauricienne, voit déjà son poulain faire parler de lui à Tokyo. «Son meilleur atout c’est sa détermination. Quand j’ai décroché ma médaille d’or aux Jeux du Commonwealth en 1998, j’étais animée de cette même rage vaincre», dit-il. Coïncidence ou pas, Richard Sunee était alors âgé de 32 ans comme Richarno Colin cette année.

Bruno Julie et Richard Sunee estiment que les  23 années que Richarno Colin a passées dans les salles de boxe vont finalement payer. «Sur le ring, cela se voit qu’il a l’expérience, la maturité et les qualités physiques pour concrétiser les espoirs placés en lui», dit Richard Sunee.

Mais avant Tokyo, Richarno Colin devra enchaîner les combats de préparation. Le premier est prévu pour ce soir contre Jonas Jonas. «Une victoire lui fera du bien mentalement», remarque Bruno Julie. Pour la suite de la préparation de Richarno Colin, Indiren Ramsamy compte sur ses partenaires. 

«Richarno Colin a la chance d’avoir un sponsor personnel, en l’occurrence Phoenix Beverages Ltd. Nous savons que nous pourrons compter sur eux lors des mois à venir. Nous remercions également le ministère de la Jeunesse et des Sports pour son soutien. Nous comptons également sur le Comité olympique pour nous aider dans sa préparation pour Tokyo», lance Indiren Ramsamy. 

Les résultats

Demi-finales chez les 63 kg

Jonas Jonas (NAM) b. Nadir Abelhaq (MAR)
Colin Louis Richarno (MRI) b. Mbaya Mulumba Fiston (COD)

Quarts de finale chez les 69 kg
Zimba Steven (ZAM) b. Clair Merven (MRI) par RSC
Lartey Jessie (GHA) b. Moshoeshoe Mokhachane (LES) aux points (5-0)
Mengue Ayissi Albert (CMR) b. Dlamini Thabiso (SWZ) aux points (5-0)
Bwogi Shadiri (UGA) b. Goma Nafital Afonso (ANG) aux points (5-0)

Les boxeurs mauriciens aux Jeux olympiques

1988 à Séoul : Teekaram Rajcoomar (52 kg)
1996 à Atlanta : Richard Sunee (-51 kg), Steve Naraina (-54 kg) et Josian Lebon (-57 kg)
2000 à Sydney : Michael Macaque (+91 kg), Riaz Durgahed et Giovanni Frontin (60 kg)
2004 à Athènes : Michaël Médor (-60 kg)
2008 à Pékin : Bruno Julie (-54 kg) et Richarno Colin (-64 kg)
2012 à Londres : Richarno Colin (64 kg) et Oliver Lavigilante (52 kg)
2016 à Rio de Janeiro : Merven Clair (75 kg) et Kennedy St-Pierre (91 kg)

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x