C’est la journée internationale de l’ours polaire

Avec le soutien de

Le 27 février est une date particulièrement importante, car elle marque la Journée internationale de l’ours polaire. Pourquoi a-t-on créé cette journée ? Pour attirer l’attention sur la nécessité de protéger ces grands ours blancs menacés d’extinction. Eh oui, le plus grand carnivore terrestre de la planète est en danger et il faut agir.

Salut ! Je suis l’ursus maritimus, un nom latin qui veut dire «ours de la mer», mais tu peux m’appeler  ours  polaire  ou  ours  blanc,  c’est comme ça que tout le monde m’appelle. Je suis de la famille des ursidés, la même que les ours et les pandas. Oui, j’ai l’apparence d’un bon gros nounours, mais je reste tout de même un animal sauvage. Et quel animal ! 

Comme mon lointain ami le lion, qui est le roi de la jungle africaine, moi, je suis le maître de l’Arctique. Brrrrr, qu’est-ce qu’il y fait froid, mais moi, j’adore ! Mon épaisse fourrure blanche et ma peau noire me permettent de garder la chaleur et de résister au froid de l’Arctique, où la température peut descendre jusqu’à -30°C.

C’est sur la banquise que je vis principalement en hiver. Cette étendue de mer gelée me permet de chasser mes proies favorites: les phoques. Sinon, je me nourris  également  de poissons ou encore de carcasses de baleines et de morses. Je suis un grand carnivore ! Dans ma famille, les mâles peuvent d’ailleurs peser en moyenne 410 kg et les femelles, 320 kg, pour une taille de 3 à 3,50 m et 2,10 m respectivement.

Que peux-tu faire pour aider les ours polaires ?

Ne t’inquiète pas, même si tu es très très loin de l’Arctique, sur ton île tropicale, tu peux aussi contribuer à la protection des ours polaires. Tu peux aider à la préservation de l’environnement en ne polluant pas la nature. Encourage tes amis et ta famille à consommer des fruits et des légumes locaux, de saison et ne contenant pas ou peu de pesticides. Aussi souvent que possible, préfère le vélo et les autres moyens de transport nécessitant pas de carburant, pour te déplacer. 

Tu as envie d’en savoir plus sur les ours polaires ? Fais un tour sur le site Polar Bears International.

On dit que je suis en danger...

À cause du braconnage, du réchauffement climatique et de la pollution de l’environnement, il ne reste malheureusement plus beaucoup d’ours polaires dans le monde. Nous sommes environ 20 000 et nous vivons majoritairement au Canada. D’autres ours polaires vivent aux États-Unis, en Russie, au Groenland et en Norvège.

On dit que je suis une espèce menacée d’extinction, c’est vrai. Mon habitat naturel, la banquise, est en train de fondre de plus en plus à cause de l’augmentation de la température sur la Terre. Comme il n’y a pas beaucoup de glace, je dois parcourir de longues distances pour trouver de la nourriture et il m’arrive même de m’aventurer sur le territoire des humains, ce qui n’est pas une bonne chose, car cela crée des disputes.

Loin sur la banquise, je suis aussi malheureusement victime de la pollution de l’environnement. Les déchets que les hommes jettent dans la mer sont consommés par les petits organismes marins, qui sont ensuite mangés par les poissons. Ceux-ci sont à leur tour consommés par les phoques et devinez qui raffolent des phoques... les ours polaires. C’est comme cela que nous aussi, nous sommes affectés par les matières toxiques issues de la pollution. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés