Port de pêche à Fort-William: dernier jour pour la manifestation d’intérêt

Avec le soutien de
Parmi les avantages que devrait apporter ce projet figure la relocalisation du port de Trou-Fanfaron. Une aubaine pour construire une raffinerie ?

Parmi les avantages que devrait apporter ce projet figure la relocalisation du port de Trou-Fanfaron. Une aubaine pour construire une raffinerie ?

Rs 1,5 milliard. C’est la somme que prévoit de décaisser la Mauritius Ports Authority (MPA) en vue de ressusciter le projet de port de pêche à Fort-William. Projet annoncé pour la première fois en 2015, avant d’être mis au placard à la fin de septembre 2017. Et à nouveau annoncé au Parlement, hier, lundi 24 février, par le ministre Sudheer Maudhoo.

Cette fois-ci, le démarrage des travaux est prévu au deuxième trimestre de cette année. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé aux promoteurs privés en ce sens et ceux-ci ont jusqu’aujourd’hui, mardi 25 février, pour transmettre leurs propositions. 

Étant donné qu’il s’agit d’un projet d’envergure, c’est le Central Procurement Board qui se chargera de l’exercice de sélection. 

Selon nos recoupements, le projet sera divisé en deux phases. La première concerne la construction de brise-lames et d’un quai d’embarcation long de 50 mètres avec un bassin d’amarrage sécurisé pouvant accueillir jusqu’à 120 bateaux de pêche. 

Pour la seconde phase, la MPA a identifié un site comprenant six hectares additionnels et qui permettra d’étendre le quai de 250 mètres, ce qui coûtera approximativement un demi-milliard de roupies de plus. L’appel d’offres pour la seconde phase sera lancé plus tard. 

Reprendre à zéro

Par ailleurs, des consultations ont également lieu avec la communauté des pêcheurs. À ce stade, la MPA a déjà soumis ses plans aux autorités concernées et attend que des études géotechniques et environnementales soient menées avant d’aller de l’avant. 

Rappelons qu’un projet similaire n’avait pas pu aller de l’avant car le promoteur sélectionné n’avait pas respecté son contrat. Le président du conseil d’administration de la MPA, Ramalingum Maistry, tient d’ailleurs à préciser que les deux projets sont compléments différents et que la MPA a dû tout reprendre à zéro. «Dans ce cas, la MPA a les cartes en main car c’est elle qui finance le projet. Il n’y aucune raison pour que ce projet n’aboutisse pas», explique-t-il à l’express.

Parmi les avantages que devrait apporter ce projet figure la relocalisation du port de Trou-Fanfaron. Serait-ce, par conséquent, une aubaine pour ressusciter un autre projet, soit la construction d’une raffinerie ? Le président de la MPA ne dément pas cette éventualité mais souligne qu’il est encore trop tôt pour annoncer quoi que ce soit à ce sujet.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x