Un enfant de 7 ans accusé d’avoir violemment tabassé un enfant de 11 ans: ce dernier vit avec une prothèse

Avec le soutien de
(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

Il se remet lentement de ses blessures. Rajiv (prénom modifié), un garçon de 11 ans habitant Albion, a eu une enflure à la jambe et vit désormais avec une prothèse. Un enfant de la région l’aurait agressé à l’aide d’une pierre. Le motif de la dispute : un ballon de football. Sa mère a porté plainte au poste de police d’Albion. 

Les faits se seraient produits le dimanche 16 février. Selon la mère, ce jour-là, Rajiv et son frère se sont rendus au terrain de football non loin de chez eux. Là-bas, un groupe de garçons voulant jouer au foot leur a demandé leur ballon. «Rajiv leur a prêté son ballon et, en échange, l’un des garçons lui a prêté son ‘spinner’.» 

À un moment, Rajiv leur aurait demandé son ballon car il se faisait tard et les deux frères devaient rentrer à la maison. C’est alors qu’un des enfants lui aurait arraché le ballon et lui aurait donné des coups à la jambe avec une pierre. 

De son côté, l’accusé a aussi porté plainte pour agression en présence de sa mère. Ce garçon âgé de sept ans explique que dimanche dernier alors qu’il était sur un terrain de football avec ses amis, Rajiv lui aurait demandé son «spinner» en emprunt. L’enfant raconte que lorsqu’il aurait refusé, le garçon l’aurait roué de coups. Souffrant de douleurs, il s’est aussi rendu à l’hôpital pour des soins. 

L’enquête se poursuit.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x