Triolet: Russeed Soyfoo, glacier ambulant depuis 52 ans

Avec le soutien de
Russeed Soyfoo, un expert dans la fabrication de glaces artisanales.

Russeed Soyfoo, un expert dans la fabrication de glaces artisanales.

Il sillonne les plages à bicyclette afin de vendre ses glaces. À 72 ans, Russeed Soyfoo a toujours la force pour travailler. Nous avons côtoyé le marchand de glace sur la route vers Mont-Choisy.

C’est surtout son vélo qui nous a intrigués. Approché, il était partant pour un brin de causette. Esquissant un sourire, il raconte qu’il est à la tête de cette entreprise familiale depuis 1968.

Père de quatre enfants, trois garçons et une fille, Russeed Soyfoo est un battant. Il a connu des hauts et des bas mais il a surmonté tous les mauvais moments. Ses parents ayant peu de moyens, il n’a pu accomplir son rêve d’aller au collège... et cela malgré ses trois A et un B obtenus aux examens de fin d’études primaires.

Les prix des glaces varient entre Rs 25 et Rs 50.

Sou par sou

Il a alors cumulé à contrecœur de petits boulots pour subvenir aux besoins de sa famille. Ce n’est qu’à l’âge de 22 ans qu’il a découvert le métier de glacier, grâce à un proche. Il se met alors à la confection de glaces artisanales.

Russeed Soyfoo a travaillé très dur pour élever ses enfants. «Petit à petit, j’ai pu acheter un van pour vendre la glace alors que j’avais commencé sur une bicyclette. Mais j’ai préféré me tourner à nouveau vers la bicyclette, une électrique venant de Chine. Je l’ai personnalisée afin de me protéger contre la pluie et le soleil.»

En économisant sou par sou, il a pu scolariser ses enfants. Le septuagénaire confie que grâce à ses glaces artisanales, il a pu envoyer sa fille étudier en Angleterre et obtenir son Masters in Business Administration. Un de ses fils a préféré suivre ses traces. Il est également glacier et opère à la plage de Mon-Choisy.

Bien qu’il ait dépassé l’âge de la retraite, il continue à travailler afin de pouvoir s’occuper de son épouse, qui est malade. «Le traitement et les médicaments coûtent cher», dit-il.

Son savoir-faire, Russeed Soyfoo raconte qu’il l’a appris en suivant les conseils d’un proche. À présent, il prépare seul la glace aux différentes saveurs comme la vanille et le chocolat. La préparation peut prendre jusqu’à trois heures. Le tout manuellement. En accompagnement, il prépare aussi la fameuse confiture d’ananas caramélisé.

On a testé, et oui... il n’y a pas de reproche à lui faire. «La Glace Mauricienne» porte dignement son nom. Russeed Soyfoo est persuadée que la meilleure glace, c’est chez lui qu’on la trouve. Hormis le service qu’il dispense à vélo, notre interlocuteur prend aussi des commandes.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x