Coronavirus: un troisième centre de quarantaine à Pointe-Jérôme au cas où…

Avec le soutien de
Le ministre de la Santé était face à la presse, ce mardi 11 février.

Le ministre de la Santé était face à la presse, ce mardi 11 février.  

Le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, s’est une nouvelle fois montré rassurant sur le coronavirus. Il a réuni la presse, ce mardi 11 février, afin de passer en revue la situation. Le ministre a notamment annoncé qu’un troisième centre de quarantaine a été identifié et aménagé à Pointe-Jérôme au cas où le nombre de passagers augmente.

Le centre de Pointe-Jérôme a les dispositions nécessaires pour accueillir entre 40 à 50 personnes. «Depuis hier, nous avons renforci la surveillance à l’aéroport. Nous surveillons les passagers en provenance de Chine mais aussi d'autres pays, notamment ceux qui viennent de Singapour car le nombre de personnes affectées par le virus a augmenté. D’autant plus, que nous avons trois vols par jour sur cette destination», a expliqué le Dr Kailesh Jagutpal.

Au niveau des personnes en quarantaine à Maurice, le nombre est passé à 57. 28 à l’hôpital de Souillac dont cinq Chinois et un Philippin; et 29 au centre de jeunesse d’Anse-La-Raie, incluant un Taïwanais. Depuis la propagation du virus, plus de 80 Mauriciens et étrangers ont été mis en quarantaine.

Quid des 12 Mauriciens qui se retrouvent en quarantaine en France ? Le ministre a assuré qu’ils étaient en bonne santé. «Ils ont déjà effectué deux examens et il leur en reste un troisième. Si les trois tests sont négatifs, ils pourront revenir à Maurice. À leur arrivée, ils ne seront pas admis en quarantaine comme le protocole a déjà été suivi là où ils se trouvent», a indiqué le Dr Kailesh Jagutpal.

Et de préciser qu’ils sont près de 40 Mauriciens qui se retrouvent en Chine et souhaitent rentrer à Maurice. Ils seront admis en quarantaine à leur arrivée.

Le ministère de la Santé compte aussi faire une campagne de sensibilisation sur le virus. Une rencontre en ce sens a eu lieu avec les stakeholders afin qu’ils apportent leur soutien à cette campagne de sensibilisation.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés