Accident mortel à Rose-Hill: une piétonne de 80 ans renversée, le motocycliste acquitté

Avec le soutien de
Hemlata Paupamah a été percutée par une motocyclette devant le Plaza, à Rose-Hill, le 5 septembre 2013.

Hemlata Paupamah a été percutée par une motocyclette devant le Plaza, à Rose-Hill, le 5 septembre 2013.  

Hemlata Paupamah, 80 ans, décédée après avoir été percutée par une motocyclette alors qu’elle traversait la route, devant le Plaza, à Rose-Hill, le 5 septembre 2013, aurait dû faire preuve de prudence. C’est, du moins, la conclusion du jugement rendu en ce lundi 10 février 2020, par la magistrate Navina Parsuramen. Le motocycliste David Alexander Blackburn, un storekeeper de 33 ans qui faisait l’objet d’une accusation formelle d’homicide involontaire, a ainsi été acquitté.

Manque d’attention des piétons

La magistrate Navina Parsuramen, de la cour intermédiaire, tire la sonnette d’alarme sur le manque d’attention de ceux traversant la route. Ces derniers, déplore-t-elle, n’empruntent pas toujours le passage pour piétons.

Les faits remontent au 5 septembre 2013, sur la route Royale à Rose-Hill. «Je roulais à 30 à 35 km/heure et la circulation était fluide», raconte David Alexander Blackburn, qui était sur son scooter. À un moment donné, alors qu’il dépassait par la droite un véhicule, il avance avoir surpris la vieille dame. «Je n’ai pas eu le temps de klaxonner, mais j’ai freiné. Malheureusement, je n’ai pu l’éviter.»

Hemlata Paupamah gisait dans une mare de sang. L’octogénaire avait succombé à ses blessures. L’autopsie, pratiquée par le médecin-légiste Sudesh Kumar Gungadin, avait conclu qu’elle était décédée à la suite de lésions cranio-cérébrales. Quant au test d’alcoolémie pratiqué sur le conducteur, il s’était révélé négatif.

«Ma femme gisait sur l’asphalte, entourée de gens…»

Le mari de la victime, Venoogopal Paupamah, 82 ans, raconte qu’il était avec son épouse le jour du drame. «On devait prendre l’autobus pour se rendre à Beau-Bassin ce jour-là. On a traversé la route qui se trouve près du Plaza, à Rose-Hill. Mais après, à ma consternation, ma femme ne se trouvait plus derrière moi mais gisait sur l’asphalte, entourée de gens», relate l’habitant de Rose-Hill.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x