Immobilier: la commercialisation d’espaces de bureaux nouveau segment à part entière chez ENL

Avec le soutien de
L’aménagement d’espaces de grand standing, le respect rigoureux de l’environnement et le bien-être des  employés sont parmi les valeurs phares de l’approche du groupe ENL en matière d’immobilier professionnel.

L’aménagement d’espaces de grand standing, le respect rigoureux de l’environnement et le bien-être des  employés sont parmi les valeurs phares de l’approche du groupe ENL en matière d’immobilier professionnel.

Le groupe ENL, initialement ancré dans le secteur sucrier, ne cesse de se diversifier dans des secteurs et sous-secteurs où les options – tant de réalisation de croissance, de création de valeur ajoutée, que de mise en route d’un mode de développement durable – sont franches et réelles. Après l’agro-industrie, l’immobilier, l’hôtellerie, la logistique, la fintech, le commerce et l’industrie, un nouveau segment vient de prendre de l’ampleur au point de revendiquer un statut de secteur d’activités économiques à part entière. 

Il s’agit du segment chargé de l’aménagement d’espaces de bureaux pour les professionnels. Ce segment se veut avant tout une véritable destination pour la location de ces espaces avec en plus des atouts généralement associés au concept de ville intelligente qui existent déjà au sein de la Smart City de Moka, en termes de recherche d’une harmonie entre les besoins commerciaux, le respect, la protection et la conservation de l’environnement et le bien-être des personnes qui vont y évoluer. 

Fort déjà d’un actif de quelque 30 000 mètres carrés évalué à quelque Rs 2 milliards dispersés dans le futur centre-ville de MokaTelfair, à Vivéa Business Park et à Bagatelle, ce segment verra son patrimoine s’enrichir de 42 000 nouveaux mètres carrés d’espaces de bureaux. 

Ces nouveaux espaces seront construits à Vivéa Business Park, à proximité du centre commercial Kendra, à Saint-Pierre, et le long de La Promenade à Telfair. Les 30 000 mètres carrés existants correspondent aux offres développées par ENL Property, l’axe immobilier du groupe ENL, au cours des dix dernières années. 

Le premier projet consistera en la construction d’une surface locative de 17 000 mètres carrés. La première phase de ce premier projet va démarrer dans quelques semaines. La construction de plus de 8 000 m² d’espaces professionnels sera lancée dans les semaines à venir. La commercialisation se fera en parallèle. 

La mise en route du second projet aura lieu en juillet. Il s’agit de la construction, le long de La Promenade, à Telfair, de six bâtiments de trois à quatre étages totalisant plus de 25 000 mètres carrés. 

Cette première phase s’étendra de l’amphithéâtre à la cheminée de Telfair et comprendra une association de bureaux, commerces, restaurants et bars ainsi que des fa-cilités et des offres résidentielles.

L’ambition du groupe ENL à développer un secteur tout spécialement consacré à la création, à la conception et à la commercialisation d’espaces pour bureaux a franchi un nouveau palier mercredi soir à la Piazza de Vivéa Business Park. Il s’agissait du lancement officiel de la structure qui désormais sera chargée exclusivement de la gestion, du développement et de la commercialisation d’espaces de bureaux de standing, respectueux de l’environnement et du bien-être des employés. Elle a été baptisée Oficea et évoluera dans le cadre d’ENL Property. 

La création d’Oficea n’a pas été envisagée par hasard. Elle a été occasionnée par une demande croissante pour des espaces de bureaux aménagés dans un cadre où il est possible de bénéficier des attraits propres à une ville intelligente. Cela par rapport à la capacité de celle-ci à proposer un mode de développement économique durable où technologies modernes et innovantes, investissements en capitaux, qualité de vie font bon ménage. 

Pour Johan Pilot, Chief Executive Officer d’ENL Property, il y aura du nouveau avec l’émergence d’Oficea. «Les espaces professionnels commercialisés sont non seulement des bureaux, mais aussi et surtout des lieux de vie où l’accent est mis sur le confort et l’épanouissement de ceux qui y travaillent», a-t-il précisé, mercredi, lors du lancement d’Oficea. 

Johan Pilot, Chief Executive Officer d’ENL Property.

Il avance que la montée en gamme du segment espaces pour bureaux est une piste que le groupe exploite depuis une dizaine d’années. «Depuis 2010, nous façonnons des environnements de travail modernes sur des sites de choix à Moka qui accueillent des sociétés évoluant dans différents secteurs d’activités.» Il ne cache pas l’ambition du groupe ENL: «Notre ambition est de répondre au mieux à la demande croissante du marché avec des infrastructures qui correspondent aux normes internationales». Le CEO d’ENL Property soutient que l’engagement du groupe ENL dans le segment de la commercialisation des espaces pour bureaux est une activité qui va durer et sera profitable dans le temps. «Avec Moka qui devient une destination incontournable pour les bureaux, nous sommes confiants que, d’ici trois ans, nous pourrons doubler nos parts de marché.»

L’émergence d’Oficea fera tache d’huile dans un secteur dont le développement est appelé à prendre de l’ampleur. «À travers ses offres,Oficea sera un précurseur dans la création, le développement et la gestion d’espaces de bureaux. Grâce à notre expertise, nous pouvons proposer à nos clients des espaces sur-mesure qui répondent à leurs besoins et à ceux de leurs équipes. Nous participons ainsi à la dynamique économique de la région», a conclu Johan Pilot.


Laurent Bourelly premier «Chief Revenue Officer» du groupe

Développer et aligner sous le leadership d’un même exécutif tous les revenue streams d’Axess, l’une des compagnies d’ENL. Tel est le rôle du Chief Revenue Officer (CRO), un nouveau poste au sein du groupe. Et c’est Laurent Bourelly qui a été nommé à ce poste. Il sera en charge des sources de revenus d’Axess, notamment le marketing, la politique des prix, les ventes et l’expérience client.

L’innovation et la digitalisation de l’expérience sont aussi des attributions du CRO, étant donné une évolution constante au niveau des attentes des clients et de l’industrie automobile. Nommer un premier CRO est une des ressources stratégiques pour continuer dans le marché évolutif et compétitif selon la compagnie.

«Ces nouvelles fonctions ont pour but de soutenir les bonnes performances d’Axess qui touche près de 21 % du marché des véhicules neufs à Maurice. Le rôle du CRO s’est répandu depuis déjà une dizaine d’années outre-mer, naissant principalement du besoin d’alignement de ces fonctions afin de développer les revenus», fait ressortir Laurent Bourelly. 

Laurent Bourelly premier «Chief Revenue Officer» du groupe.

Le nouveau CRO ajoute qu’il a appris que le marketing est trop important pour être laissé aux seuls spécialistes de ce service, tout comme les ventes. Il a lui-même passé quatre années à promouvoir le marketing à travers le groupe.

Ayant plusieurs années d’expatriation en Afrique au sein d’une multinationale suisse, et après avoir été Group Head of Marketing and Communication d’ENL et ancien du sérail Nestlé, Laurent Bourelly a répondu à l’appel de candidatures international au poste de CRO au sein d’Axess.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x