Rats, serpents, chiens: ce marché n'est pas celui où est apparu le coronavirus en Chine…

Avec le soutien de

Une vidéo, vue près de 28 millions de fois en quelques jours sur Facebook, montre selon l'auteur d'une publication «le marché à l'origine de l'épidémie» du coronavirus chinois, apparu dans la métropole chinoise de Wuhan (centre du pays). Mais c'est faux. Il s'agit en réalité, sur les images, d'un marché sur l'île Sulawesi, en Indonésie. 

Des chauves-souris, des rats, des serpents, des chiens...Quantité d'animaux, parfois morts, parfois vivants et en cages, sont vendus sur ce marché. «Pour ceux qui demandent l'origine du virus #coronavirus ou #viruscorona, voilà une vidéo du marché à l'origine de cette épidémie», assure l'auteur de la publication (attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité de lecteurs).

«C’est normal qu’ils tombent malades vu comment le marché est dégueu et la viande exposée à l’air», fustige une personne dans les commentaires. «Ce ne serait pas le premier virus qui se transmet de l'animal à l'homme, c'est pour ça que nous avons des mesures d'hygiène on n’est pas des hommes des cavernes», renchérit une autre.  La vidéo a également été partagée dans plusieurs publications trompeuses en anglais (1,2), et vue au moins 18 millions de fois en espagnol (1, 2).

Celle-ci doit sans doute en partie sa viralité au fait qu'un marché chinois, considéré comme l'épicentre du nouveau coronavirus, était une sorte de ménagerie où cohabitaient plusieurs espèces, comme la célèbre civette à l'origine de l'épidémie de Sras en 2002-2003. 

 
 

Chine, où le virus qui a contaminé au moins 5974 personnes à travers le monde, et causé la mort d'au moins 132 personnes en Chine (bilan au 29 janvier 2020 à 8h GMT), est apparu. 

En faisant une recherche d'image inversée à partir de cette vidéo, en utilisant l'extension InVid-WeVerify, co-développée par l'AFP, nous retrouvons la même vidéo, publiée le 19 juillet 2019 sur YouTube (attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité de lecteurs).

Elle est de bien meilleure qualité que celle diffusée en janvier 2020 sur Facebook. Le titre qui l'accompagne indique «le marché EXTREME de Langowan», la légende peut se traduire par «la nourriture la plus extrême du monde est disponible seulement sur le marché de Langowan». 

A la 21e seconde de la vidéo, on peut notamment apercevoir un panneau, où est écrit en indonésien «gouvernement du district de Minahasa, service du commerce, bureau du marché de Langowan».

Ce marché de Langowan est un marché traditionnel dans la province de Sulawesi, dans le nord de l'Indonésie, où sont vendus des animaux pour la consommation. Les conditions d'abattage sur ce marché ont causé par le passé de très vives protestations de la part de groupes défenseurs des animaux, comme nous le rapportions dans une dépêche en janvier 2018.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x