Arvin Boolell: «Vites coronavirus pé alé li efrayan»

Avec le soutien de
Les élus rouges ont tenu un point de presse ce lundi 27 janvier.

Les élus rouges ont tenu un point de presse ce lundi 27 janvier.

Il se dit très concerné par le coronavirus qui sévit en ce moment en Chine. Lors d’un point de presse ce lundi 27 janvier, le leader de l’opposition, Arvin Boolell, explique que les proches de 15 étudiants mauriciens à Wuhan l’ont contacté. Selon lui, la situation est alarmante et il faudrait que les autorités mauriciennes soient plus vigilantes. 

«J’espère que nous avons tous les équipements nécessaires. Déjà, notre département de virologie n’a pas de facilité pour mener des tests», déplore Arvin Boolell. 

Le leader de l’opposition explique qu’il a eu une conversation avec le directeur général de la Santé le Dr Ramen. Ce dernier l’a rassuré que le protocole mis en place a été fait selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. 

Sauf qu’il y a eu le cas de ce Chinois qui s’est enfui de la mediclinic de Goodlands hier, dimanche 26 janvier. «En cas de suspected case, il faut automatiquement envoyer la personne concernée à l’hôpital de Souillac. Ce qui s’est passé va à l’encontre du protocole», relève Arvin Boolell.

A vendredi, huit Chinois avaient été placés en quarantaine à l’hôpital de Souillac. Désormais, ils ne seraient que trois. Une conférence de presse du ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal est attendue dans le courant de la journée.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés