L'express leaks du dimanche 19 janvier au vendredi 24 janvier

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

 
 
 

Une ministre trop zélée ?

L’entourage du PM surveillerait une ministre qui ferait preuve d’excès de zèle. Elle a tendance à faire son propre marketing, pas forcément celui du gouvernement, observe-t-on

 

GIS : des fonctionnaires méfiants

Des changements sont à prévoir au Government Information Service (GIS). Toutefois, quelques fonctionnaires se posent des questions depuis qu’ils ont eu vent du fait que des attachés de presse viendront rejoindre ce département. Pour eux, le personnel qui connaît déjà les rouages du GIS n’a pas besoin d’aide. De plus, ils estiment que la présence de ces conseillers ne fera qu’augmenter la masse salariale déjà élevée.

 

Personnel du ministre du travail versus des employés

Pour qui marche cette personne, fonctionnaire au ministère du Travail? Des employés d’une institution privée dirigée par des étrangers dans le Nord étaient allés la voir à son bureau pour un conseil dans le cadre d’une affaire de contrat de travail qui faisait l’objet d’un litige. Quelques jours plus tard, elle leur a conseillé de signer le document, mais elle a fini par insulter les employés qui avaient exprimé des réserves malgré son avis. Ils craignent une manipulation.

 

L’arroseur arrosé

Tel est pris qui croyait prendre. Le site Web Motinews qui vole les contenus aux médias et aux internautes a été pris à son propre piège. Un utilisateur a posté une photo d’un crocodile à Rivière-des-Anguilles, proche de la Vanille Crocodile Park. Motinews l’a aussitôt repris pour faire le buzz. Il s’agissait d’un canular. C’est la page officielle de la Vanille Nature qui est venue recadrer le média en précisant qu’il s’agit d’un crocodile à Madagascar et que ses crocodiles sont dans leurs enclos. Selon une recherche sur Google image, il s’agit en fait d’un photomontage d’un crocodile au Vietnam.

 

Un indien à la tête ?

Alors qu’il croyait prendre ses aises au sein de cet organisme parapublic bien en vue depuis quelque temps mais pas pour les bonnes raisons, il semblerait qu’à l’hôtel du gouvernement, l’on pencherait déjà sur le remplacement de ce CEO qui jusqu’ici n’aurait pas fait bonne impression. En effet, le contrat de ce monsieur prend fin en juillet. Dans les milieux concernés, l’on affirme que les autorités se tourneraient plus vers la Grande Péninsule à la recherche d’un Indien pour chapeauter l’organisme qui est sous les feux des projecteurs depuis le début de l’année.

 

Rivière-du-Rempart: arrangement

Cette conseillère qui a pris de l’emploi comme enseignante dans un collège d’État, mais qui percevait quand même son allocation comme élue du village a pu finalement trouver un arrangement avec le conseil de district de Rivière-du-Rempart. Elle a dû confirmer sa démission. Des arrangements ont été faits pour le remboursement des allocations qui lui ont été versées après sa prise de fonction comme enseignante.

 

Des «voyaz gratis» pour le personnel du métro ?

Ils sont nombreux à se demander si le personnel du Metro Express Ltd bénéficie de voyages gratuits ou s’ils ont leur ME Card bleue. Surtout le nombre de fois qu’une délégation accompagne les VIP à bord de Mauricio pour faire le voyage. Autre remarque qui laisse perplexes certains: comment se fait-il que le personnel de MEL réserve des sièges pour des VIP comme c’était le cas quand le ministre des Arts et du Patrimoine culturel Avinash Teeluck avait acheté sa carte et pris place à bord ? D’autant plus que beaucoup ne bénéficient pas de voyages gratuits.

 

Un conseil de district comme récompense

Un ancien conseiller rouge du conseil de district de Pamplemousses, qui a viré à l’orange aux dernières élections générales, pourrait se voir offrir la présidence du conseil de district dans les semaines à venir. Cela en guise de récompense pour son coup de main à l’Alliance Morisien. Au Sun Trust, l’on ne voit autre poste qui pourrait lui être confié, tant il y a d’autres fidèles, impatients, à caser.

 

Black-out au QG du CEB

Il n’y avait plus d’électricité au QG du CEB pendant cinq heures et demie. Ce n’était pas un acte de délestage mais une panne électrique, qui a été causée par un appareillage défectueux Cela a duré entre 3 h et 8 h 30 du matin hier. Une situation qualifiée d’embarrassante par les ingénieurs de l’organisme. Si la situation est revenue à la normale juste après, la réunion du Management du CEB sur le cyclone a été retardée à cause de cette interruption involontaire de la fourniture électrique.

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x