Coronavirus: les autorités portuaires sur leurs gardes

Avec le soutien de
En Chine, où le virus s’est manifesté et se propage, la population se protège à l’aide de masques respiratoires.

En Chine, où le virus s’est manifesté et se propage, la population se protège à l’aide de masques respiratoires.

C’est un virus qui se propage par voie aérienne et qui, s’il s’attrape, mène à une bronchite aiguë voire une pneumonie. Bien que les seuls cas rapportés soient en Chine, les autorités mauriciennes veillent au grain.

Il a déjà fait quatre morts. Le coronavirus (syndrome respiratoire aigu sévère) a fait ses premiers patients en décembre dernier dans le centre de la Chine et se propage dans les métropoles du pays le plus peuplé de la planète. Même si aucun cas n’a été répertorié à Maurice, les autorités portuaires et de l’aéroport, à Maurice sont sur leurs gardes. Le ministère de la Santé dit suivre la situation de près et les hôpitaux et cliniques du pays sont aussi sur le qui-vive.

Selon un médecin généraliste qui opère à l’hôpital de Flacq, les personnes qui ont voyagé et qui viennent à l’hôpital souffrant de grippe sont surveillées de près. «Nous demandons tout de suite au patient s’il est revenu ou a été en contact avec des gens de la Chine ou du Moyen-Orient, car ce sont les endroits les plus à risque en ce moment.» Mais quels sont les symptômes et quid du traitement ?

Le Dr Minakshi Boodhun-Oaris, spécialiste en médecine interne, explique qu’il s’agit d’un virus qui se propage par voie aérienne. «Ça peut commencer par une fièvre, le nez qui coule, la toux. Le patient commencera à avoir des malaises et se sentira en léthargie. Et si on ne la traite pas à temps, une personne infectée par ce virus aura les poumons affectés et se retrouvera avec des problèmes respiratoires. Comme une bronchite aiguë pouvant aller jusqu’à la pneumonie.»

Personnes à risque

Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées, les enfants, les diabétiques ou encore les patients qui souffrent du cancer. Le Dr Minakshi Boodhun-Oaris, qui exerce dans une clinique privée, explique que quand ils soupçonnent un patient d’avoir attrapé ce virus, un test sanguin est tout de suite effectué.

«Nous faisons un test de sérologie. C’est un examen du sérum sanguin qui permet d’identifier les correspondants du virus. Et tant que le test n’est pas délivré nous maintenons le patient en isolation. Nous procédons aussi à un X-Ray des poumons pour voir s’il y a des symptômes d’acute respiratory distress syndrome (ARDS).»

Nos interlocuteurs expliquent que si jamais un Mauricien est infecté par ce virus, il sera traité en isolement. «Si c’est viral, le patient peut rentrer chez lui et devra boire beaucoup d’eau et des antibiotiques. Mais, au cas contraire, il devra être hospitalisé, sous sérum et antibiotiques.»

Il est conseillé aux Mauriciens qui voyagent d’éviter tout contact avec les personnes infectées et de se couvrir les parties du visage et de se laver les mains pendant un minimum de 30 secondes si par mégarde ils sont exposés à une personne contaminée par le coronavirus (SRAS).

Les voyages en Chine toujours au programme pour certains

Ce mystérieux virus pourrait-il freiner les Mauriciens à se rendre prochainement en Chine ? La crainte d’être contaminé pousserait-elle les gens à annuler leur voyage ? Pas si sûr. Du côté de l’agence de voyages Concorde Travel Agency, on indique que les Mauriciens qui ont réservé un vol pour la Chine ne se désistent pas. «Toutes les réservations sont maintenues», souligne Céline Georgette, de l’agence. «Les clients sont conscients des dangers de ce virus et prennent des précautions pour ne pas se faire contaminer

Tandis qu’à Bluesky Travel Lounge, les voyages seront davantage orientés vers les pays d’Europe. «Des Mauriciens se rendront dans des pays d’Asie également, mais pas en Chine», souligne la responsable de l’agence, Begum Jaulim. Aucune crainte que la compagnie en pâtisse donc.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés