Transfert: le Los Angeles Galaxy confirme l’arrivée de Chicharito

Avec le soutien de
L'attaquant mexicain Chicharito après un but avec Séville contre Getafe, le 27 octobre 2019 au stade Sanchez Pizjuan.

L'attaquant mexicain Chicharito après un but avec Séville contre Getafe, le 27 octobre 2019 au stade Sanchez Pizjuan.

Le Los Angeles Galaxy a confirmé mardi avoir recruté l’attaquant mexicain Javier «Chicharito» Hernández en provenance de Séville, qui devra faire oublier la star suédoise Zlatan Ibrahimovic et dont le salaire sera, selon les médias, le plus élevé pour un joueur de MLS, le championnat nord-américain.

Plus tôt mardi, le FC Séville avait officialisé le départ de «Chicharito», resté seulement cinq mois au sein du club andalou.

La formation californienne n’a donné aucun détail à propos du contrat qui la lie désormais au joueur de 31 ans. Le Los Angeles Times affirme qu’il s’est engagé pour trois saisons. Le magazine Sport Illustrated avance qu’il sera le mieux payé des joueurs de la Ligue nord-américaine avec 6 millions de dllars perçus par an (5,4 M EUR).

«Javier a toujours marqué des buts dans les meilleurs championnats du monde et a été le joueur le plus titré de son pays au cours de la dernière décennie», a déclaré le directeur général du Galaxy, Dennis te Kloese.

«C’est un compétiteur qui a fait ses preuves au plus haut niveau. Il est le meilleur buteur (52 en 109 sélections, ndlr) du Mexique. Nous pensons qu’il peut être une des plus grosses menaces offensives de la Major League Soccer et qu’il peut aider notre équipe dans bien des domaines», a-t-il ajouté.

«Chicharito» aura pour mission à L.A. de combler le vide laissé par Ibrahimovic, qui a signé en décembre avec l’AC Milan, après deux saisons prolifiques en buts mais vierges de titres. Il livrera également un duel de buteurs attendu de tous les Mexicains avec Carlos Vela, le buteur vedette de L.A. FC.

«Je l’ai déjà prévenu que s’il venait ici, il allait perdre: s’il marque un but, j’en marquerai un de plus», l’a titillé son compatriote Vela, jeudi sur Univision.

Dans une interview accordée au Los Angeles Times, Hernandez a estimé que ce nouveau challenge sportif survenait «au bon moment. C’est la bonne opportunité».

A Séville, où il était arrivé l’été dernier après trois saisons à West Ham, l’attaquant n’a que peu joué sous la houlette de l’entraîneur Julen Lopetegui, marquant 3 buts en 15 matches.

«Je vais jouer. C’est ce que je veux dans ma vie. Les gens vont dire que c’est parce que je n’y arrive plus [en Europe], mais parfois dans le football, il y a des choses qui ne sont pas entre vos mains», a-t-il expliqué.

«Les deux dernières années, les entraîneurs des équipes où j’ai évolué ont décidé de donner leur confiance à d’autres joueurs plutôt qu’à moi. Là-dessus, le L.A. Galaxy me dit Javier, on te fait confiance pour nous aider. C’est pour cela que j’ai saisi cette occasion», a-t-il encore argué.

Le Galaxy sera le 7e club de «Chicharito», qui a débuté à Guadalajara (2006-2010), avant de porter les couleurs de Manchester United (2010-2016), qui l’a prêté une saison au Real Madrid (2014-2015), et du Bayer Leverkusen (2015-2016).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés