Niama: l’émouvante histoire de la princesse réduite à l’esclavage

Avec le soutien de
Le spectacle, écrit et mis en scène par Shenaz Patel, est à l’affiche les 30 et 31 janvier au Caudan Arts Centre.

Le spectacle, écrit et mis en scène par Shenaz Patel, est à l’affiche les 30 et 31 janvier au Caudan Arts Centre.

Niama est une princesse du Sénégal. Son destin bascule quand elle a environ 9 ans. Enlevée, elle est vendue comme esclave à la Compagnie des Indes à la fin du 18e siècle. La voilà réduite à l’esclavage à l’île de La Réunion. 

Niama, c’est aussi une mère. Celle de Lislet Geoffroy. Son père est l’ingénieur Jean-Baptiste Geoffroy. Niama est parmi les premières femmes affranchies à La Réunion. Son fils ne naîtra pas en esclavage. 

Autant de charge historique et émotionnelle qu’évoque le spectacle, écrit et mis en scène par Shenaz Patel. Niama Princesse-Esclavée-Libre est à l’affiche les 30 et 31 janvier au Caudan Arts Centre.

Cette création a bénéficié d’une résidence artistique de Shenaz Patel, aux Archives départementales de La Réunion. L’auteur a dû faire avec les zones d’ombres entourant Niama. Par exemple, il n’existe pas de représentation visuelle d’elle. Mais les documents retrouvés parlent d’eux-mêmes: l’original de l’acte d’affranchissement de Niama est daté du 23 août 1755. Ou encore le document notarial par lequel elle demande aux autorités la concession d’un terrain à l’islet Bassin Piat, daté du 2 avril 1757. Pour autant, ce spectacle se défend d’être un cours d’histoire.

Niama a été créé à La Réunion, en mai 2019, à l’occasion du 170e anniversaire de l’Abolition de l’esclavage, à l’île sœur. Il permet de suivre la mère de Lislet Geoffroy, né en 1755 à Saint-Pierre de La Réunion et mort à Port-Louis en 1836. Il a eu une brillante carrière. Celle d’un géographe et cartographe, scientifique reconnu, il est le «premier homme de couleur» à être élu à l’Académie des Sciences de Paris. Il représente surtout le«symbole de la lutte pour l’abolition de l’esclavage».

Infos pratiques 

Représentations, le jeudi 3 et le vendredi 31 janvier, à 11h (matinée scolaire) et 19h30 (séance tout public). Places à Rs 300 disponibles au Caudan Arts Centre (guichet et site Internet) et à l’Aventure du Sucre. 

Voix mauriciennes 

Niama c’est aussi un volet de création musicale. C’est sur un texte de Michel Ducasse et une musique de Daniel Riesser que l’on entendra la voix de Virginie Gaspard, révélée par le concours de chants Vibe en 2008. Suivie de son passage remarqué à l’émission The Voice, en 2010. Le groupe Patyatann est aussi de la partie avec la chanson Swazir.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x