PM par intérim: Dookun-Luchoomun, récit d’une ascension

Avec le soutien de
Leela Devi Dookun-Luchoomun a fait ses débuts en politique en 1996. 

Leela Devi Dookun-Luchoomun a fait ses débuts en politique en 1996. 

«Nous sommes tous là pour servir le pays. J’ai été ministre, je suis encore ministre et je continue de servir le pays. Ce qui compte c’est que le travail continue.» Déclaration faite hier par Leela Devi Dookun-Luchoomun qui se trouvait à l’Indira Gandhi Centre for Indian Culture à Phoenix en marge du World Hindi Day. Elle devient depuis aujourd’hui et cela jusqu’à lundi la première femme à occuper le poste de Premier ministre par intérim à Maurice. Avant elle, des femmes parlementaires ont été à l’avant-scène de la politique, mais n’ont pas eu une telle chance. Citons entre autres, Sheila Bappoo, Vidula Nababsing, Marie-France Roussety, Jocelyne Minerve et récemment Fazila Jeewa-Daureeawoo.

Après ses études au Collège de Lorette de Quatre-Bornes et des études supérieures en Inde, elle a pris de l’emploi au collège du St-Esprit comme enseignante de biologie. Un ancien élève soutient qu’elle était très stricte en classe. Mais elle était très respectée.

En 1996, elle a fait ses premiers pas en politique. Elle s’est présentée à l’élection municipale et a connu la défaite. Elle était avec Pravind Jugnauth et Navin Ramsoondur. Ce dernier se souvient d’elle comme d’une battante et malgré sa défaite, elle a été fidèle à la circonscription de Vacoas- Phoenix.

Elle est élue députée pour la première fois en 2000 pour représenter La Caverne-Phoenix. Cinq ans après, elle est réélue dans la même circonscription. Depuis 2010, à chaque élection législative, elle est élue à Moka-Quartier-Militaire où elle a brigué les suffrages. Elle a toujours eu comme colistier Pravind Jugnauth.

En 2004, elle a été nommée pour la première fois ministre de l’Éducation. Auparavant, elle a été secrétaire parlementaire privée et elle a aussi occupé le poste de vice-présidente du MSM.

Mariée à Shiv Luchoomun, directeur de la Private Secondary Education Authority, Leela Devi Dookun-Luchoomun est mère de deux fils, Rahul, médecin, et Sidhant, pharmacien.

Fazila Daureeawoo a failli être PM par intérim

L’ancienne vice-Première ministre, Fazila Daureeawoo, actuellement la ministre de la Sécurité sociale, aurait pu être la première femme à avoir assumé le rôle du Premier ministre par intérim en août de l’année dernière, mais Ivan Collendavellooo était rentré plus tôt. 

En effet, Pravind Jugnauth, le chef du gouvernement, avait quitté Maurice pour une visite en Chine le 31 août dernier, pour le Forum Chine-Afrique sur la coopération. Après cette réunion, il avait participé à une conférence de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur le «blockchain», du 4 au 5 septembre, avant de rentrer au pays le 7 septembre. 

Pour sa part, le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, avait quitté Maurice pour La Haye le 28 août dernier. De son côté, le numéro deux du gouvernement, Ivan Collendavelloo, était en Australie pour l’Africadown conference, une réunion sur l’énergie qui allait prendre fin le 31 août dernier. 

Donc, c’était juste après le départ de Pravind Jugnauth que Fazila Daureeawoo aurait pu occuper le poste suprême. Cependant, Ivan Collendavellooo n’avait pas attendu la fin de la conférence pour rentrer au pays, soit avant le départ de Pravind Jugnauth.  

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x