En six ans: 3,5 millions de passagers ont opté pour l’A380 d’Emirates

Avec le soutien de
Des pompiers arrosant l’A380 d’Emirates en guise de bienvenue le 12 mars 2013.

Des pompiers arrosant l’A380 d’Emirates en guise de bienvenue le 12 mars 2013.

Lorsqu’on fête un anniversaire, l’on fait un retour sur le chemin parcouru. C’est le cas de la compagnie d’aviation Emirates qui, le 16 décembre, a célébré les six ans de la mise en opération de ses A380, entre Maurice et Dubaï. Ces avions ont transporté environ 3,5 millions de passagers sur plus de 8 050 vols. Et parcouru quelque 41 millions de kilomètres entre les deux destinations. Ces appareils ont permis non seulement aux touristes de venir ici mais aussi aux locaux de profiter de cette liaison pour visiter les grandes villes telles que Dubaï, Paris, Kuala Lumpur, Delhi et Londres.

Concernant le volet économique, l’A380 d’Emirates a aidé à l’exportation des produits locaux vers les six continents notamment avec plus de 14 800 tonnes de vêtements et de fruits de mer, de Maurice à Dubaï entre autres. La compagnie aérienne a également effectué d’importantes importations pour l’industrie touristique – plus de 39 500 tonnes, principalement des marchandises périssables.

Pour ce qui est du personnel, Emirates compte 1 500 membres d’équipage au poste de pilotage et plus de 20 000 membres de cabine, spécialement formés pour exploiter sa flotte d’A380. Sur les quelque 300 Mauriciens travaillant pour la compagnie aérienne, environ 130 travaillent comme personnel de cabine. Il faut savoir que 113 A380 sont en opération et que 10 nouveaux avions attendent d’être livrés. Ces A380 couvrent 53 destinations avec plus de 147 858 vols allers-retours effectués. Et avec pas moins de 74 aéroports desservis à ce jour.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x