Il y a 40 ans: les élus MMM démissionnaires remplacés par des commissaires

Avec le soutien de

Le 20 décembre 1979 tous les conseillers municipaux du Mouvement Militant Mauricien (MMM) démissionnent. Ils refusent de rester en poste delà de leur mandat.

Les conseillers Mauves justifient leur décision par le refus du gouvernement Parti Travailliste-Parti Mauricien Social Démocrate (PTr-PMSD), d'organiser des élections municipales. Le régime PTr-PMSD n'en a cure, même si la démission des élus MMM dans quatre des cinq villes prive des conseils municipaux de quorum. En effet, à Curepipe, le départ des deux seuls édiles du MMM ne change pas la situation au sein du conseil municipal.

Aussitôt, la démission des conseillers MMM effective, le gouvernement PTr-PMSD nomme des commissaires pour les remplacer au sein des municipalités.  Des personnalités proches du PTr et du PMSD se retrouvent à la tête des différentes mairies. Certains d'entre battus aux précédentes élections peuvent, de cette manière, accéder à des postes de hautes responsabilités.

C'est ainsi que le Dr. Koshlendr Nundoochan, un proche de Sir Gaëtan Duval, leader du PMSD est nommé à la présidence de la Commission administrative à Port-Louis. Il a pour vice-président, Raouf Bhundun, alors membre du PTr.

A Beau-Bassin-Rose-Hill,  Robert Rey, député du PMSD et Deputy Speaker, est installé dans le fauteil présidentiel. A Quatre-Bornes, c'est Anand Nundoochan, membre du Labour qui assume la présidence. Raouf Jeerooburkhan, un membre du PTr, prend la direction de Vacoas--Phoenix. Il est assisté du dirigeant PMSD, Alan Driver. Alors qu'à Curepipe, Sir Gaëtan Duval, cède le fauteuil mairal à Pierre Simonet.

Ces commissaires sont restés en poste jusqu'en juin 1982, quand ils ont été révoqués par le gouvernement MMM-PSM issu du premier 60-0. De nouvelles élections municipales sont organisées en décembre 1982 et le MMM remporte la majorité dans les cinq villes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires