Assises: des pistes pour une meilleure protection de l’environnement

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth prenant la parole lors des assises de l’environnement au Caudan Arts Centre, hier.

Pravind Jugnauth prenant la parole lors des assises de l’environnement au Caudan Arts Centre, hier.  

Les assises de l’environnement ont débuté, hier, au Caudan Arts Centre et se termineront cet après-midi. Quatre thèmes restent à être abordés : la gestion des déchets, l’urbanisme et la politique environnementale, le changement climatique et le contrôle des déchets en plastique. Cet événement de deux jours, organisé par le ministère de l’Environnement en collaboration avec l’Union européenne, vise à susciter des réflexions sur le plan national afin de formuler des décisions politiques et des plans d’action réalisables à court, moyen et long termes, tout en identifiant les lacunes. Le bilan de ces assises sera considéré pour l’élaboration d’une National Environnemental Strategy 2020-2030.

Le ministre de l’Environnement, Kavy Ramano, a souligné, dans son discours d’ouverture, que «Maurice n’est pas épargné des impacts dévastateurs du changement climatique tels que les inondations de plus en plus fréquentes et sévères, l’accélération de l’érosion côtière avec la montée des eaux, le blanchiment des coraux ou les conséquences néfastes sur l’agriculture, entre autres».

La République de Maurice est donc appelée à rejoindre la transition écologique mondiale. Il est impératif, a indiqué Kavy Ramano, de mettre en place des mesures courageuses et impopulaires à la hauteur des défis qui nous guettent. «La transition énergétique implique des changements à tous les niveaux, à commencer par un changement de mentalité.» D’annoncer que le Climate Change Bill et des amendements à l’Environment Protection Act sont en cours.

Le ministre de l’Environnement s’est aussi posé quelques questions. «Les valeurs environnementales sont-elles inculquées aux enfants ? Des normes appropriées pour planifier l’urbanisme ou encore faire des villes et villages durables une réalité, sont-elles adoptées ?»

Des technologies appropriées, a fait ressortir Kavy Ramano, aideront à une gestion plus intelligente pour créer des conditions favorables et à une meilleure gouvernance environnementale. L’intégration de différents secteurs, comme l’éducation, l’entrepreneuriat, la construction, la santé, l’aménagement du territoire, le tourisme, entre autres, peuvent y contribuer. D’autre part, il a sollicité le soutien du secteur privé, de la société civile et des jeunes qu’il considère indispensable.

«Le Métro (…) premier pas»

Quant au Premier ministre, Pravind Jugnauth, il a soutenu que le changement climatique est une priorité de son gouvernement car les catastrophes créent des dégâts humains, économiques et environnementaux. «La concrétisation du Metro Express est un premier pas. Un mode de transport plus propre qui permettra de réduire la pression sur le réseau routier, la dépendance excessive des voitures et des autobus, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.»

Les axes prioritaires des prochaines années devraient ainsi être : un Youth Environment Council, avec des jeunes de 18 à 35 ans, sous l’égide du bureau du Premier ministre ; le tri des déchets à la source ; un incinérateur spécialisé pour les produits toxiques et dangereux ; trois nouvelles forêts endémiques sur 200 à 300 hectares ; une flotte d’autobus électriques ainsi que des infrastructures modernisées pour les ressources en eau, dont la hausse de la capacité de stockage, entre autres.

Par ailleurs, Pravind Jugnauth a déploré que la COP 25 à Madrid n’ait pas été à la hauteur de l’urgence climatique. «Pour l’adoption d’un accord, on ne s’est pas étendu sur les points essentiels en raison des réticences de certains pays. Après deux semaines de négociations difficiles, on a échoué à trouver un accord sur les règles des marchés internationaux du carbone, dernier volet du manuel d’utilisation de l’Accord de Paris 2015.»

Cependant, le Premier ministre a précisé que le gouvernement continuera à investir dans des infrastructures et la logistique, ainsi que d’autres formes de soutien nécessaires pour promouvoir le développement durable. D’autres ateliers plus ciblés et plus approfondis pour affiner les axes stratégiques du plan directeur sont à venir.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x