Le séga tambour des Chagos inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

Avec le soutien de

L’annonce a  notamment été faite sur la page Facebook du ministre des Arts et de l’héritage culturel. «Mo tré fier pou anons tout la nasyon morisienne ainsi qui le peuple chagossien ki nou finn réssi inscrire séga tambour Chagos lor la liste patrimwann kiltirel immatériel de l'UNESCO (…) Ankor enn gran viktwar pou l’Etat Morisien !» a fait savoir Avinash Teeluck aux petites heures du matin, en ce mercredi 11 décembre. 

Les débats autour de la demande de l’inscription du séga tambour des Chagos sur ladite liste avaient lieu lors la 14e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, à Bogota en Colombie. 

La délégation mauricienne, hormis le ministre, comprenait en outre Olivier Bancoult, leader du Groupe Refugiés Chagos.

Publicité
Publicité

Un pas de plus a été franchi le 22 mai au Nations unies, avec l’adoption de la résolution visant à mettre en œuvre l’avis consultatif de la Cour internationale de justice (CIJ) en faveur de l’Etat mauricien. Le combat de Maurice pour l’archipel des Chagos devient celui de la communauté internationale. Nous vous proposons tout un dossier sur les divers articles qui ont été publiés sur le sujet. La parole aux Chagossiens, les revendications auprès de diverses instances, ou encore les interventions devant la CIJ et l’Organisation des Nations unies…

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x