Un avion militaire chilien disparaît au-dessus de la mer avec 38 personnes à bord

Avec le soutien de
Un avion militaire chilien Hercules C130 avec 38 personnes à bord a disparu lundi des radars alors qu'il survolait l'océan austral, en direction d'une base du Chili en Antarctique.

Un avion militaire chilien Hercules C130 avec 38 personnes à bord a disparu lundi des radars alors qu'il survolait l'océan austral, en direction d'une base du Chili en Antarctique.

Un avion militaire chilien avec 38 personnes à bord a disparu lundi des radars alors qu’il survolait l’océan austral, en direction d’une base du Chili en Antarctique, a annoncé l’armée de l’Air qui a déployé d’importants moyens de secours.

L’appareil, un Hercules C130, avait décollé de la base Chabunco de Punta Arenas (pointe sud du Chili) à 16H55 (19H55 GMT) pour rejoindre la base antarctique Eduardo Frei. Le contact radio avec l’avion de transport militaire a été «perdu» à 18H13 (21H13 GMT), selon un communiqué de l’armée de l’Air (FACH).

Il survolait alors le passage de Drake, bras de mer qui sépare l’extrémité sud de l’Amérique latine et l’Antarctique et qui est considéré comme redoutable par les marins.

L’avion a été déclaré «sinistré» sept heures après l’incident, a indiqué l’armée de l’Air, en soulignant qu’il disposait de réserves de carburant suffisantes pour voler jusqu’à 00H40 (03H40 GMT).

«Un amerrissage est possible», a déclaré à des journalistes le commandant de la IV Brigade aérienne à Punta Arenas, Eduardo Mosqueira.

Quelque 38 personnes avaient pris place à bord de l’appareil: 17 membres d’équipage et 21 passagers. Parmi ces derniers figurent 15 militaires de la FACH, trois de l’armée de Terre, deux d’une entreprise privée de construction, Inproser, ainsi qu’un fonctionnaire de l’université de Magallanes.

Ils devaient effectuer des «tâches de soutien logistique», et notamment réviser un oléoduc flottant alimentant en carburant la base antarctique, la plus importante du Chili.

- «Consterné» –

L’armée de l’Air, qui a déclaré «un état d’alerte» à la suite de la disparition de l’avion, a annoncé qu’une opération de secours impliquant des avions et des navires de la Marine chilienne avait été lancée.

Les proches des personnes à bord ont été contactés «pour les tenir informés de cette malheureuse situation», a-t-elle souligné.

Le président chilien Sebastian Piñera, «consterné» par la disparition de l’appareil militaire, a annoncé sur Twitter qu’il se rendait à Punta Arenas pour superviser «les opérations de recherches et le déploiement d’équipes de secours», en compagnie des ministre de l’Intérieur Gonzalo Blumel, et de la Défense Alberto Espina.

Le précédent incident impliquant un avion militaire en mer remonte à septembre 2011. Un crash d’avion militaire en mer avait alors fait 21 morts, près de l’île Robinson Crusoé, dans l’océan Pacifique à 700 km du continent.

L’accident avait soulevé une forte émotion au Chili car l’appareil transportait notamment une équipe de télévision de la chaîne publique TVN conduite par le très populaire journaliste Felipe Camiroaga, 44 ans.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x