Incendie à cité Longère: le rapport des experts toujours attendu

Avec le soutien de
L'incendie a complètement détruit 12 maisons le 20 novembre.

L'incendie a complètement détruit 12 maisons le 20 novembre.

L’origine de l’incendie survenu à cité Longère le 20 novembre n’est pas encore connue. La police attend toujours le rapport des experts. Selon le commissaire de police, Mario Nobin, ni le rapport du Forensic Science Laboratory (FSL), ni celui de la Fire Investigation Unit n’a encore été soumis. «L’enquête est en cours. Il nous faut réunir le maximum de preuves et approfondir notre enquête avant de faire part de nos conclusions.» En tout cas, l’on apprend que plusieurs personnes continuent à être interrogées dans cette affaire. Du côté du FSL, l’on confirme qu’aucun rapport n’a encore été soumis. «Une fois que l’on aura tous les éléments, ils seront retransmis aux enquêteurs», rapporte une source proche du dossier. De souligner que pour le moment, personne ne peut évoquer la thèse criminelle tant que l’enquête n’a pas encore été bouclée.

Pour rappel, 12 maisons ont été complètement ravagées par cet incendie, le matin du 20 novembre. Alors que 24 autres maisons ont été partiellement brûlées. Les sinistrés ont dû trouver refuge dans trois centres sociaux. Toutefois, les habitants qui se sont retrouvés aux centres de St-Malo et d’Elizabethville ont pu regagner leur domicile depuis la semaine dernière.

Quant à ceux qui sont toujours au centre de cité Roma, à Riche Terre, ils avancent que des pompiers sont venus parler à trois familles, notamment celle qui habitait la maison où le feu a pris. Mais nombre d’habitantes sont remontées: «Nous entendons à la radio que l’on parle d’incendie criminel. Comment les gens peuvent dire cela, d’autant plus que ça nous a pris énormément de temps pour remplir nos maisons», déplorent-elles.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires