Distribution d'eau: les nappes phréatiques s’assèchent

Avec le soutien de
Alors que les sept principaux réservoirs du pays sont remplis en moyenne à 86 %. Pourquoi les robinets sont-ils à sec ? Il faut voir du côté des nappes phréatiques qui alimentent la majeure partie de la population…

Alors que les sept principaux réservoirs du pays sont remplis en moyenne à 86 %. Pourquoi les robinets sont-ils à sec ? Il faut voir du côté des nappes phréatiques qui alimentent la majeure partie de la population…

Palma, Trèfles, Beau-Bassin, Bel-Air ou encore Bambous… Tous ces endroits ont un point commun : les coupures d’eau en ce mois de décembre. D’ailleurs, ce phénomène est réparti sur l’ensemble de l’île. Alors que les sept principaux réservoirs du pays sont remplis en moyenne à 86 %. Surtout que le Bagatelle Dam, qui a une capacité de stockage de 14 millions de m3 d’eau, est opérationnel. Pourquoi les robinets sont-ils à sec ?

Dans les milieux proches de la Central Water Authority (CWA), l’on explique que la majeure partie de l’approvisionnement en eau, pour répondre aux besoins de la population, se fait à travers les nappes phréatiques. Le pays en compterait 300 mais comme rapporté dans un rapport de la Banque mondiale, déposé à l’Assemblée nationale l’année dernière, 164 sont régulièrement exploitées. Ce qui représente un apport d’environ 52 % dans la distribution d’eau au niveau national. Mais les deux derniers mois ayant été déficitaires en pluies, les nappes phréatiques se vident à vitesse grand V.

Défis climatiques

 «Maurice, comme un peu partout dans le monde, fait face à des défis climatiques. Depuis quelques années, l’on note une forte chaleur, suivie d’une brise de mer, qui apporte quelquefois de la pluie», explique-t-on. De poursuivre que les nappes phréatiques sont essentielles pour alimenter le réseau de distribution d’eau dans certains endroits. À l’instar de la région sud. L’on laisse également entendre que les habitudes des Mauriciens ont grandement changé. «Auparavant, presque tous avaient dans leur cour une gamelle ou enn drom, dans lequel ils stockaient de l’eau. Celle-ci était utilisée pour les grands nettoyages. À présent, l’on ne retrouve plus ces habitudes d’antan.»

Quant au Bagatelle Dam, dont l’entrée en opération devait soulager ceux habitant les Lower Plaines-Wilhems (Beau-Bassin, Rose-Hill, Coromandel etc.), il n’est pas encore opérationnel à 100 %. Selon nos informations, malgré le fait que la station de traitement fonctionne, le souci serait plutôt le remplacement des tuyaux usés qui fuient. En effet, dans les régions mentionnées plus haut, cet exercice n’aurait pas encore été effectué. Ce qui explique que les habitants sont toujours alimentés à travers d’anciens raccords, qui comptent plusieurs fuites. «Les travaux de remplacement de tuyaux devraient reprendre maintenant que les élections sont terminées. Mais en attendant, les coupures sont maintenues pour ne pas gaspiller l’eau. Car presque 50 % est perdue à travers les fissures», souligne-t-on.

Dans le cas d’autres réservoirs, dans un communiqué émis par la CWA lundi, l’organisme explique que la consommation du précieux liquide est excessive. À titre d’exemple, Mare-aux-Vacoas a reçu de 20 000 m3 d’eau mais c’est la quantité distribuée équivaut, elle, à quatre fois ce volume. Dans les milieux, l’on espère que les pluies annoncées par la météo la semaine prochaine aideront à remplir les nappes phréatiques. Peut-être que la CWA choisirait alors d’ouvrir un peu plus les vannes pendant la période des fêtes…

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x