Lutte contre la pollution marine: première escale du navigateur Jon Sanders à Maurice

Avec le soutien de
Jon Sanders, 81 ans, effectue un tour du monde dans son voilier.

Jon Sanders, 81 ans, effectue un tour du monde dans son voilier.

La pollution causée par le plastique déviant un problème de plus en plus alarmant pour la planète. C’est pour sensibiliser le public, et par la même occasion, aider une étude menée par les scientistes de l’université Curtin à Perth, Australie, que Jon Sanders, un navigateur âgé de 81 ans, a entamé un tour du monde à bord de son voilier. Il est arrivé à Maurice aujourd’hui, dimanche 1er décembre, pour sa première escale. 

 
 

Sa mission: répandre le message de la fondation Minderoo, fondation philanthropique Australienne qui lutte contre la pollution et les fléaux de la société. Le message est très simple : #NoPlasticWaste. Durant son voyage, l’octogénaire récoltera des échantillons d’eau de diverses parties des océans de l’hémisphère Sud et les remettra aux chercheurs. «Il existe pas mal de données sur l’océan Atlantic et les autres de l’hémisphère Nord, mais pas le Sud. Nous espérons changer cela» a fait savoir le navigateur. Le but de cette recherche est d’avoir une meilleure compréhension de présence de des particules de plastique microscopique dans les océans. L’autre but est de récolter un maximum de signatures pour la pétition #NoPlasticWaste, qui exhorte les hommes d’affaires les plis importants de la planète d’agir contre ce fléau. 

Jon Sanders a débuté son 11ème tour du monde de Freemantle en Australie. Il est arrivé à Maurice aujourd’hui, 29 jours après. Il remettra ses premiers échantillons récoltés à des chercheurs et animera une conférence avec une séance de questions-réponses au Suffren à 10 heures demain. Puis, il mettra le cap sur Durban en Afrique-du-Sud. Par la suite, il s’arrêtera sir l’île de Ste. Hélène, à Tortola, à Paname, aux îles Galapagos et à Tahiti. Au total, le trajet durera trois mois. Les résultats des analyses sur la présence des particules de plastique dans l’eau sont prévus pour début 2020. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires