En attente d’une greffe de foie: Jeremy, 7 ans, 7 opérations…

Avec le soutien de
Jeremy passe la majeure partie de son temps alité.

Jeremy passe la majeure partie de son temps alité. 

C’est un combat qui dure depuis sept ans, et dont Michäel Lafleur n’est pas prêt de voir la fin. Son fils, Jeremy, âgé de sept ans, doit subir une opération du foie en Inde. Ce sera la septième chirurgie du garçon, qui a eu des complications depuis sa naissance. Sauf que cette fois-ci, Michäel Lafleur fait face à des difficultés financières…

Les murs du séjour de la demeure des Lafleur, à Floréal, sont peints en rose. Mais cela fait des années que leur vie est dénuée de couleurs. Chaque jour est un combat permanent pour la survie du petit Jeremy. «Lontan mo ti pé travay. Mé asterla, mo bizin okip bann demars mo garson, monn bizin arété» confie ce père de famille. 

Les traits tirés, il ne peut s’empêcher de tourner son regard vers son fils, qui est tout aussi épuisé par ses complications successives. Jeremy passe la majeure partie de son temps alité, avec un sac relié à son foie. Se déplacer relève à chaque fois du parcours du combattant. 

Les problèmes du garçonnet ont commencé dès sa naissance, lorsque les médecins ont remarqué une anomalie au niveau du foie et des intestins. Alors âgé de trois mois, Jeremy a subi sa première chirurgie. «Banla inn bizin dékol so lintestin. Apré, zot inn fer ene gref lefwa ek li», explique Michäel Lafleur. Le répit a été de courte durée. Trois ans après, le corps de Jeremy a rejeté la greffe. Direction l’hôpital, où en quatre ans, Jeremy est passé deux fois sous le bistouri des chirurgiens, toujours pour des problèmes liés au foie. «C’était un problème d’irrigation. Il a fallu ‘refaire’ des valves dans les veines», avance son père. 

Les années passent et se ressemblent. Les chambres d’hôpital font partie du quotidien de la famille. Jusqu’au jour où la vésicule biliaire de Jeremy commence à lâcher. En mai, un sac est rattaché à son petit corps pour évacuer la bile. Depuis ce jour, la vie du petit garçon a complètement changé. Il doit faire des pansements tous les jours, il ne peut plus aller à l’école et ne peut plus voir ses amis. Son sourire a graduellement disparu, son regard s’est éteint. Mais la détermination d’avoir une vie normale, comme chaque enfant de son âge, est toujours là.

Pour arriver à cela, il doit se rendre à Chennai pour une greffe du foie. Mais pour la famille, ce n’est pas si simple. Michäel Lafleur a déjà entamé les démarches pour obtenir les subventions du ministère. Mais la somme ne sera pas suffisante. «Mo bizin trouve Rs 600 000 ankor», dit-il désemparé. La situation est d’autant plus complexe que son épouse ne peut pas travailler. Elle doit s’occuper de leur fils aîné qui a un retard mental et de leur fille âgée de 15 mois. Cependant, le père de Jeremy a un espoir qui va peut-être le soulager. «Zot ti dir nou kapav gagne Rs 1 million pou al opéré l’Inde. Mo pé atann pou gété si zot pou donn nou sa som-la ou bien ansyen som-la…» dit Michäel Lafleur. 

Si le papa courage se bat toujours pour réunir le montant nécessaire pour partir en Inde, il entrevoit déjà un autre problème. Après son opération, Jeremy devra suivre un traitement à vie. Coût des médicaments : Rs 200 000 annuellement. «Où vais-je trouver cet argent ?» Mais ça, ce sera une autre bataille…

Si vous voulez contribuer au traitement du petit Jeremy, vous pouvez reverser de l'argent sur ces comptes bancaires: 
MCB: 000023040556 
SBM: 03136200063461. 

Vous pouvez contacter Michäel Lafleur au 57413865.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires