Handball – CCOI 2019: les Vacoassiens prennent la 4e place

Avec le soutien de
Les joueurs de l’ASVP et ceux de Château Morange posant pour une photo souvenir à l’issue de leur confrontation.

Les joueurs de l’ASVP et ceux de Château Morange posant pour une photo souvenir à l’issue de leur confrontation.

L’Association Sportive de Vacoas/Phoenix (ASVP) a perdu, hier, la petite finale qui l’opposait aux Réunionnais de Château Morange (34-40). Elle termine, du coup, la Coupe des Clubs de l’océan Indien (CCOI) à la quatrième place.

Une progression par rapport à ses deux dernières participation où la formation vacoassienne avait terminé 6e. Certes, cela aurait pu être mieux. Elle aurait pu se retrouver sur le podium. Si seulement les joueurs avaient, comme le souligne le coach Jason Chellen, plus de frottements de haut niveau.

«Il n’y a pas de secret. A chacun de nos matches, on a fait ce qu’on a pu. Les joueurs se sont toujours donnés à fond. D’ailleurs, je tiens à les remercier car, malgré les soucis pour obtenir de ‘release’, ils ont fait les efforts et des sacrifices pour être présents à chaque match. On aurait voulu terminer la compétition avec une médaille mais le manque de match dans les jambes nous a été défavorable», déclare Jason Chellen.

Il ajoute : «Je profite de l’occasion pour lancer un message aux dirigeants de l’AMH (NdlR ; Association mauricienne de Handball). L’ASVP et le CSSC ont démontré, dans ce tournoi, le potentiel du hand mauricien. Ce potentiel est appelé à grandir. Mais pour cela, il faut que tout le monde s’implique. Si on doit attendre encore six mois pour rejouer au handball, alors ce sera la mort de cette discipline.»
    
Pour Nicholas Le Merle, président et joueur du club vacoassien, la satisfaction est de mise. «On a amélioré notre rang. Et cela reflète l’évolution du groupe. Notre performance a accru l’enthousiasme des joueurs. Ils sont motivés et ont déjà le regard tourné vers la préparation du prochain championnat et de l’édition 2020 de la CCOI.»


En finale (masculine & féminine): Sacre des Réunionnais

Dans la finale féminine comme dans la finale masculine, on a assisté au triomphe des clubs réunionnais. Le titre de champion de la CCOI est effectivement revenu à la Tamponnaise chez les filles, vainqueur des Mahoraises de Combani sur le score de 34-21. Saint- Pierre a disposé de Tsingoni par 35 à 30 chez les garçons.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires