Nouvelle gare: les travaux du Victoria Urban Terminal démarrent enfin

Avec le soutien de

«Ce modèle est un premier projet pilote. C’est une ville qui peut accueillir une gare routière pour bus et un autre pour le train en même temps.» Déclaration du ministre des Infrastructures publiques et du transport en commun d’alors, Nando Bodha, le 11 novembre 2016, alors qu’il visitait le périmètre qui accueillerait le projet du Victoria Urban Bus Terminal. Trois ans après, le Victoria Urban Terminal (VUT) devient une réalité. Le vendredi 29 novembre marque le coup d’envoi officiel de la construction de ce projet titanesque, à travers une Groundbreaking Ceremony à la place Guy Rozemont, au Victoria Square, en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, du ministre des Collectivités locales, Anwar Husnoo, ainsi que des représentants de Victoria Station Ltd.

Cet ambitieux projet, qui a nécessité un investissement de Rs 1,9 milliard, a été financé grâce à un partenariat public-privé. Lors du coup d’envoi des travaux au Caudan Arts Centre, le 27 juin, Bertrand Hanauer, Chief Executive Officer de Transinvest, qui fait partie du consortium General Construction - IBL-Innodis-Promotion and Development-RHT Bus Services, avait parlé «d’efforts acharnés» entre le public et le privé. «C’est le premier partenariat publicprivé. Nous avons ajouté la population à ce projet car il est réalisé sur le terrain avec les marchands ambulants, les riverains.»

C’est le 17 janvier que le consortium a dévoilé la maquette. Espaces bureaux et commerciaux, gare routière, aires de stationnement, zone réservée aux marchands ambulants… Autant d’infrastructures pour moderniser et décongestionner la ville de Port-Louis. Car selon le calendrier des travaux, en janvier 2020, le terminal urbain devait être achevé et donner un souffle moderne à Port-Louis…

Intervention d’experts

Or, le consortium a fait face à des inconvénients. À l’instar de la relocalisation des marchands ambulants, pour pouvoir nettoyer le site. Au total, 574 marchands ont été déplacés à la rue Ingénieur, au Ruisseau-du-Pouce et à la Place de l’Immigration. En attendant que la construction de la nouvelle gare, où ils auront la possibilité de louer un étal ou d’en être le propriétaire, soit achevée.

L’intervention d’experts d’un cabinet d’architecture de La Réunion, spécialisé en bâtiments anciens, qui étaient à Maurice la première semaine de septembre pour un rapport sur les bâtiments listés qui seront refaits et intégrés au projet, a aussi contribué au délai.

Ensuite, il a fallu déplacer 600 autobus vers trois sites à Les Salines pour accueillir les autobus individuels pendant toute la durée des travaux et aussi recaser 50 taxis. Le 14 septembre, l’accès dans le périmètre de la gare et à la station de taxis est ainsi interdit au public. Des abribus temporaires ont été construits en face de l’ancien bureau de la NTA, du côté de l’autoroute, pour les autobus desservant la gare Victoria.

Le même mois, le consortium annonce le début des travaux qui seront effectués en plusieurs phases. D’abord, la construction d’une passerelle est en cours pour relier l’Urban Terminal à la station de métro au Caudan. Selon le calendrier des travaux, la passerelle devait être opérationnelle en mai 2020.

Finalement, la nouvelle gare «multimodale», pour connecter plusieurs types de transport, notamment le métro, les taxis et les autobus, ainsi que les piétons, sera prête en septembre 2022, a-ton annoncé. L’expertise du professeur Stölting Volker, directeur adjoint de l’Institute for Building Materials, Geotechnics, Transport and Water de Cologne, a été sollicitée par le consortium. En effet, le professeur est intervenu pour modéliser le trafic afin d’être sûr que la gare puisse accueillir les 690 autobus.

Ainsi, la gare ne va pas changer d’emplacement. Du côté de la montagne, les autobus viendront déposer les passagers. Côté mer, ce sera le départ, le point d’embarquement pour les passagers. Ce sera organisé par destination. Il y aura 22 quais. Par ailleurs, le consortium a également recherché l’expertise de Transamo, une société française qui a l’habitude de concevoir des gares d’autobus.

Six autres terminaux seront construits notamment à Quatre-Bornes, Vacoas, Curepipe, Rose-Hill pour permettre le Metro Express de desservir ces villes.

Le terminal en chiffres

Surfaces

2 000 m2 d’espaces bureaux
7 000 m2 d’espaces commerciaux
1 200 étals pour marchands ambulants
1 000 aires de stationnement
10 000 m2 de gare routière
800 m2 d’espaces verts

Le terminal

50 000 à 100 000 passagers en transit par jour
22 quais de bus (bays) :
690 bus par jour

Le centre commercial et le marché

50 magasins
17 échoppes pour le food court
1 000 étals

Le parking

400 places additionnelles
Taxi: 16 places

Les grandes dates

11 novembre 2016 : visite du périmètre de la gare Victoria.
17 janvier 2019 : dévoilement de la maquette par le consortium.
14 septembre : l’accès est interdit dans le périmètre de la gare routière.
Des abribus bus réaménagés pour les différentes lignes d’autobus.
29 novembre : la groundbreaking ceremony pour marquer la construction officielle du Victoria Urban Terminal.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires