Lisa Ducasse en première partie de Zazie: son si bel Olympia

Avec le soutien de
Lisa Ducasse s’est produite dans la salle parisienne de l’Olympia le 15 novembre 2019.

Lisa Ducasse s’est produite dans la salle parisienne de l’Olympia le 15 novembre 2019.

Avant elle, le groupe Cassiya et Eric Triton sont parmi les artistes mauriciens à s’être produits à la mythique salle de l’Olympia à Paris. Retour sur une expérience, «remplie de beauté», avec Lisa Ducasse. Le vendredi 15 novembre, elle était en première partie de Zazie.

«Pardon, j’ai mis un peu de temps à pouvoir vous en parler, de cet Olympia». Vivre encore un peu le rêve. Le préserver aussi. Ces quelques mots, Lisa Ducasse les a écrits sur les réseaux sociaux, trois jours après être passée en première partie de Zazie, à l’Olympia, le vendredi 15 novembre dernier. 

Jointe au téléphone, Lisa Ducasse met des mots simples sur cette demi-heure qu’elle a eue sur la scène de l’Olympia, pour exister, séduire et convaincre un public venu pour Zazie. Un tour de chant en cinq titres et un sixième texte récité. Le tout composé uniquement de chansons originales à elle, bien à elle. La première, Chamade, qui figure sur son EP, Louvoie, sortie en 2018. «Les autres étaient inédites.» 

De sous les projecteurs colorés, la jeune chanteuse a senti que «le public était à l’écoute». En général, pour une première partie, soit il n’est pas encore arrivé, soit il est distrait en attendant la vedette. 

Côté humain 

Ce soir mémorable commence tôt dans l’après-midi. Lisa Ducasse arrive à l’Olympia, «trois-quatre heures avant». La balance pour le son dure trente minutes. Sur place, elle trouve les deux musiciens qui doivent l’accompagner – Matthieu Lesenechal et Evan Laflamme- déjà aux réglages. 

Comment meuble-t-elle le reste du temps ? « On fait tout », sourit-elle. Comme elle est la lauréate d’un tremplin organisé par une radio, il y a une équipe qui la suit, qui réalise une interview d’elle. 

Autour, c’est l’équipe de Zazie en ébullition. «J’ai beaucoup apprécié leur côté très humain Je n’ai pas eu le sentiment de déranger. Après, c’est vrai que chacun a besoin d’un petit moment ». Vient le moment où le manager de Zazie vient chercher Lisa Ducasse pour lui présenter la vedette. «On s’est revues juste avant la première partie, après cette première partie et puis à la fin du concert». 

Lisa Ducasse confie que Zazie, «voulait que l’atmosphère soit détendue. Le ton était assez léger». A-t-elle expliqué à Lisa Ducasse pourquoi elle avait été choisie parmi les 340 participants au concours pour trouver qui se produirait en première partie ? Réponse de la lauréate du tremplin: «elle m’a dit que c’était par rapport à mes textes et à mon univers». 

Dates plus intimistes

Comment s’annonce l’après-Olympia ? Elle a des dates «plus intimistes» prévues, dont celle du mercredi 27 novembre au Club des poètes. «Ce n’était pas pour me permettre d’accéder à quelque chose d’autre de plus grand». Aurait-elle un autre projet prévu avec Zazie ? Lisa Ducasse répond par la négative. 

La suite c’est : «de continuer à travailler». Présenter ses textes à de plus petits publics. Avant une éventuelle nouvelle expérience d’enregistrement. Lisa Ducasse planche aussi sur un second recueil de poésie qui pourrait sortir début 2020. 

Elle a aussi repris sa vie d’étudiante en mastère 1 Traduction à l’université Paris VIII Vincennes Saint-Denis. Son objet de recherche c’est la traduction de poésie. «C’est un métier qui me permettrait d’être un peu nomade». Elle a des projets «à moyen terme» de voyages. Surtout après les excellents souvenirs qu’elle garde d’expériences vécues au Brésil, au Chili et en Bolivie. « J’avais pris une année pour découvrir. Je veux y retourner ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires