Entrepreneuriat: Open Informatics Consultancy offre ses services aux PME

Avec le soutien de
Muhammad Khodadin, Atish Ramduth et Vikash Chundunsing tiennent à offrir les PME une meilleure visibilité.

Muhammad Khodadin, Atish Ramduth et Vikash Chundunsing tiennent à offrir les PME une meilleure visibilité.

Les entrepreneurs ont parfois du mal à débuter leur entreprise, à se faire connaître ou même à gérer l’entreprise à travers l’informatique car les logiciels coûtent cher. Vikash Chundunsing d’Open Informatics Consultancy offre des services abordables afin d’aider les PME à avoir une visibilité et à grandir. Explications.

Il dispense des cours d’informatique au niveau tertiaire, possède aussi des connaissances en gestion d’entreprise (business administration). En août dernier, avec deux de ses élèves, notamment Atish Ramduth et Muhammed Khodadin, il a mis en place des concepts pratiques pour les petites et moyennes entreprises (PME).

Voulant lui-même se lancer dans un business de retailing, et en raison des difficultés qu’il a dû confronter, il a décidé d’offrir ses services pour aider les PME. «Le souci est que les PME ont du mal à avoir de la visibilité. Et même si elles peuvent avoir une masse de clientèle, elles ont du mal à gérer», confie Vikash Chundunsing.

D’où lui est venue l’idée de proposer un service-conseil comprenant le marketing, le recrutement, le graphisme et l’informatique et le logiciel. «On forme des entrepreneurs pour le démarrage de l’entreprise, sa gestion et son expansion en leur inculquant les théories à suivre afin d’offrir un service irréprochable à leurs clients», explique-t-il.

L’entreprise offre aussi un service de recrutement. Donc, si un client est à la recherche d’employés et qu’Open Informatics Consultancy a des élèves qui envisagent de travailler dans le secteur, ce service lui est proposé gratuitement. Pour le concept de marketing, ils essayent d’établir plusieurs stratégies afin que l’entreprise puisse placer son investissement dans un marketing fructueux. Car les publicités à travers la radio et la télévision coûtent très cher et ils ne connaissent pas le nombre de personnes qu’ils ont pu attirer.

«On fait du social media advertising à travers Facebook, Youtube, Instagram, entre autres, ce qui nous permet d’avoir des commentaires ou la réaction des clients. On développe des applications mobiles et des sites web. On crée aussi des flyers, brochures ou logiciels à la demande du client.»

Open Informatics Consultancy a son site web ‘openpub.mu’ sur lequel ils font de la publicité pour les entreprises à un prix raisonnable.

D’autre part, ils mettent en place les cartes de fidélité ou offrent des cadeaux aux clients. «Nous offrons même nos stratégies gratuitement pour un essai afin que l’entrepreneur puisse juger nos services par lui-même», souligne-t-il.

Concernant le matériel informatique, Vikash Chundunsing explique qu’il offre aussi un service de maintenance des serveurs ou des ordinateurs. D’autre part, il aide les entrepreneurs à gérer leur business au moyen de logiciels avec des facilités de paiement ; par exemple, un logiciel de contrôle de stock peut coûter environ Rs 80 000 à Rs 100 000 au minimum. Mais les clients peuvent se le procurer en payant environ Rs 2 000 à Rs 3 000 mensuellement, ce qui comprend la formation (training) des employés et aussi le transfert de toutes les données manuelles sur le système commandé.

Jusqu’à présent, le business de service-conseil progresse car plusieurs entrepreneurs s’intéressent au concept de one-stop shop, au dire du fondateur d’Open Informatics Consultancy.

L’investissement

Pour mettre en place ce business, Atish Ramduth, Muhammed Khodadin et Vikash Chundunsing y ont tous les trois investi leurs économies. «Nous n’avons pas eu à beaucoup investir car nous n’avons eu qu’à payer notre espace de coworking à Port-Louis. Nous avons-nousmêmes développé les logiciels nécessaires pour gérer l’entreprise. D’ailleurs, je ne crois pas dans le concept qu’il faut investir gros pour avoir gros. On avance petit à petit», déclare Vikash Chundunsing.

Par ailleurs, en raison de l’application de la mesure relative au salaire minimum, ils ne peuvent se permettre d’employer des gens à plein-temps. Ils en ont deux en freelance qui perçoivent un salaire et une commission. Parfois, des étudiants du tertiaire leur viennent en aide et reçoivent un traitement (stipend).

Quant aux clients, Open Informatics Consultancy en compte une dizaine dont des quincailleries, magasins de meubles, entre autres. «Nos services sont destinés aux petites et moyennes entreprises. Car les grandes compagnies ne viennent pas vers nous. Elles se protègent entre elles. En plusieurs occasions des dirigeants de grandes entreprises m’ont accueilli mais ils ne sont pas allés de l’avant pour des négociations ou pour signer des contrats», confie-t-il.

Vikash Chundunsing souhaite plus tard inclure l’évènementiel parmi leurs services pour aider les PME à se promouvoir à travers l’organisation d’évènements. «Mais il faut d’abord qu’on puisse instaurer la confiance chez les clients potentiels», souligne-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires