Paiement en ligne: PayPal se retire de Pornhub

Avec le soutien de
Chez Pornhub, la pilule a en tout cas beaucoup de mal à passer.

Chez Pornhub, la pilule a en tout cas beaucoup de mal à passer.

La plateforme de paiement en ligne Pay-Pal a décidé de ne plus collaborer avec Pornbub, au grand dam du site bien connu des amateurs de X. PayPal et Pornhub, c’est désormais de l’histoire ancienne. Depuis le 14 novembre, il n’est plus possible de se servir de la solution de paiement pour rémunérer les cams girls et autres professionnels du X qui travaillent sur le site.

C’est nos confrères de Vice qui ont relayé en premier l’information, depuis confirmée par Pornhub. Pour le géant du porn et ses quelque 100 000 performers, c’est un vrai coup dur. Parce qu’il est très facile d’utilisation, PayPal était l’un des moyens de paiement les plus populaires chez les internautes. Virement bancaire, chèque ou cryptomonnaie... les solutions restantes sont bien moins évidentes.

«La décision de Paypal nous dévaste et impacte plus de 100 000 artistes dépendant de ces transactions pour vivre», a réagi l’entreprise dans un message posté sur son site. Reste que Pornhub est complètement impuissant et n’a, vraisemblablement, pas de levier pour contraindre PayPal à changer d’avis. D’ailleurs, le site conseille d’ores et déjà à ses contributeurs concernés d’élargir les méthodes de rétribution qu’ils acceptent. Jusqu’ici, PayPal était souvent la seule option cochée par beaucoup d’entre eux.

De son côté, Paypal a publié un communiqué pour expliquer cette décision. «Nous nous sommes rendu compte que Pornhub se servait de Paypal pour réaliser certaines transactions sans notre accord, nous avons donc pris les mesures nécessaires pour empêcher ces paiements», a déclaré un porte-parole de l’entreprise à Vice. Le flou demeure donc quant à la nature exacte des opérations mentionnées par l’entreprise américaine et nous n’en saurons sans doute pas plus.

Chez Pornhub, la pilule a en tout cas beaucoup de mal à passer. La plateforme X regrette les décisions comme cellesci «décrédibilisent tous les efforts consentis pour mettre fin aux discriminations dont souffrent les travailleurs du sexe». Outre ces considérations éthiques, le retrait de PayPal pose aussi la question de la dépendance de certains sites, notamment pornographiques, des services de paiements en ligne.

La liste de ceux qui refusent désormais de travailler avec ces plateformes est longue et s’étend régulièrement. Conséquence, cela complique la vie des utilisateurs et fragilise la rémunération des acteurs et actrices dont c’est le gagne-pain.

Source : cnetfrance.fr

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires