Sir Anerood Jugnauth: ce n’est qu’un au revoir

Avec le soutien de
Le lundi 11 novembre 2019, SAJ a participé à sa dernière séance du conseil des ministres. Il a fait ses adieux à la politique.

Le lundi 11 novembre 2019, SAJ a participé à sa dernière séance du conseil des ministres. Il a fait ses adieux à la politique.

Sir Anerood Jugnauth (SAJ), qui soufflera ses 90 bougies dans cinq mois, a finalement pris sa retraite de la politique active après 63 ans. Même si on le retrouvera certainement aux côtés de son fils. Il a été conseiller, ministre, Premier ministre, président de la République et a effectué un retour comme Premier ministre pour finir sa carrière en tant que ministre mentor. Retour sur quelques moments-phares.

Un jeune Anerood Jugnauth retourne de Londres en 1965. Il fait partie de la délégation partie à Lancaster House pour la conférence constitutionnelle sur l’Indépendance. Il est alors un jeune ministre dans le cabinet de sir Seewoosagur Ramgoolam. Il démissionne toutefois en 1967.
En 1982, SAJ effectue son retour au Parlement au sein de l’alliance MMM-PSM avec un cinglant 60-0.
Cassure du gouvernement MMM-PSM en 1983. SAJ quitte le MMM pour créer le MSM et négocie avec le PTr pour faire alliance pour de nouvelles élections.
Proclamation des résultats à Rivière-du- Rempart en 1983. Victoire de l’alliance Ptr- MSM-PMSD. SAJ reste Premier ministre (PM).
En 1985, SAJ annonce dans une conférence de presse que quatre parlementaires de la majorité ont été arrêtés avec de l’héroïne au Pays-Bas. L’affaire sera connue comme celle d’Amsterdam Boys.
Malgré les nombreuses secousses, l’alliance PTr-MSM-PMSD maintient le cap et prépare les élections de 1987. Ici, SAJ sur l’estrade lors du meeting du 1er-Mai de 1986.
Aux élections générales de 1987, l’alliance PTr-MSM-PMSD perdure, sir Anerood Jugnauth reste PM. Cette année-là, plusieurs militants sont arrêtés, dont Paul Bérenger (à g.).
Victoire MSM-MMM en 1991.
Après une cinglante défaite en 1995, en 1999 le MSM signe un accord avec le MMM pour l’alliance qui remportera les élections de 2000.
Après trois ans comme PM, en 2003 SAJ s’installe au château de Réduit, laissant la place à Paul Bérenger.
Malgré la défaite de l’alliance MSM-MMM, SAJ reste président de la République jusqu’en 2012. Il laboure le terrain pour une alliance PTr-MSM.
En 2016, SAJ passe le relai à son fils, Pravind Jugnauth.
En 2017, à la sortie d’une fête culturelle, SAJ s’emporte face à une question d’un journaliste. On retiendra : «Exkiz mwa. Mo p*ss ar zot!» de sa réponse.
Le lundi 11 novembre 2019, SAJ a participé à sa dernière séance du conseil des ministres. Il a fait ses adieux à la politique.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires