L'express leaks du dimanche 9 novembre au vendredi 14 novembre

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

CEO caméléon

«We are winning.» C’est ce qu’aurait lancé ce Chief Executive Officer lors du dépouillement des bulletins de vote, face à la vague orange qui déferlait. Ce qui laisse perplexe, c’est qu’il a toujours crié haut et fort être apolitique. Et voilà que la donne a changé. Dans son entourage, l’on affirme que si le MSM n’était plus au pouvoir, il ferait certainement du lobby pour rester à son poste.

Regrets

L’herbe n’est pas plus verte ailleurs, dit-on. Employée tout récemment par un organisme parapublic bien en vue depuis la réalisation d’un méga projet, une jeune femme découvre l’incompétence de son Chief Executive Officer (CEO) à manier les dossiers. Choquée, elle aurait confié à son entourage de presque regretter d’avoir fait le saut. En effet, depuis qu’il a pris les rênes de cette start-up, le CEO enchaîne les gaffes et est souvent critiqué pour son incompétence à gérer ce projet d’envergure. Son ex-ministre et le conseil d’administration semblent avoir été, eux, obnubilés par lui et ses nombreux diplômes. Le nouveau ministre aura fort à faire pour le gérer.

Un achat intriguant

Un chef activiste de l’Alliance Morisien résidant dans le Sud aurait fait l’acquisition d’une grosse voiture peu après les élections du 7 novembre. Comme il est d’origine modeste, les mauvaises langues ont tendance à dire qu’il a été tellement bien payé pendant la campagne électorale qu’il s’est permis de faire cet achat.

Couleur du sofa

Peu de temps après sa prestation de serment, un nouveau membre du gouvernement s’est rendu à son ministère. La personne voulait visiter le bureau du Permanent Secretary et le sien. Recommandation au staff du ministère : changez la couleur du canapé et si ce n’est pas possible, changez carrément de sofa. Pour partir du bon pied, il faut que la couleur soit dans le bon ton !

Papa rancunier

Le ministre des Sports et de la Jeunesse a refusé de rencontrer des journalistes de «l’express» sous prétexte que notre journal n’avait pas été sympa à l’égard de son fils, photographe amateur lors des JIOI. 

«Form 5 fel»

Un regroupement politique souhaite montrer que le nouveau cabinet de Pravind Jugnauth n’est pas à la hauteur des enjeux complexes du pays. Il compte ainsi démasquer trois ministres «ki ena form 5 fel»… En même temps, ils peuvent avoir échoué aux examens du School Certificate mais être plus compétents que des lauréats.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires