Élections générales: ces artistes «engagés»

Avec le soutien de
Retour de Ram Joganah auprès des Mauves au meeting de dimanche dernier, devant la municipalité de Port-Louis.

Retour de Ram Joganah auprès des Mauves au meeting de dimanche dernier, devant la municipalité de Port-Louis.

Vieux routiers ou artistes jusque-là discrets. La campagne électorale a été le moment pour eux de monter sur d’autres scènes : les podiums des partis politiques. S’il en est un qui était sous le soleil, c’est bien Eric Triton. Laissant son «blues dan mwa», il a été vu au n°19 (Stanley– Rose-Hill), aux côtés de Seety Naidoo, Ivan Collendavelloo et Fazila Jeewa-Daureeawoo de l’Alliance Morisien. Une présence qui n’était «pas une question de politique» a expliqué l’auteur de L’art vaincra.

Eric Triton a affirmé que le candidat – battu – Seety Naidoo est l’un de ses amis d’enfance. Et ce, depuis l’époque des bancs de l’école. «Oui, je suis toujours le même Éric Triton qui chante pour l’égalité et la justice, je n’ai pas changé», rassure-t-il. «Je suis tout simplement quelqu’un qui aide son vieil ami durant ces élections et pas plus. Seety Naidoo a beaucoup fait pour notre quartier et il est capable d’en faire plus encore», avait-il déclaré lors de ce rassemblement.

Eric Triton a tenu à soutenir son ami d’enfance,le candidat Seety Naidoo.
Nitin Chinien a prêté main-forte au MMM. L’artiste a chanté pour les partisans mauves au n°8.

Pour sa part, malgré l’épisode Efase refer en 2005, Ram Joganah, du groupe Latanier, a fait un retour en force aux côtés des Mauves. Il était sur l’estrade du meeting Mouvement militant mauricien (MMM), le dimanche 3 novembre, devant la municipalité de Port-Louis. Une présence que Ram Joganah a justifiée en affirmant qu’il «retourne au MMM, kot mo plas bizin été». Depuis 1982, il milite aux côtés de ce parti. «J’ai une voix et une intelligence», a-t-il fait ressortir. «Autant les utiliser à bon escient.» Selon lui, la politique, tout comme l’art, permet aux gens de faire entendre leur voix et de travailler pour l’égalité et la justice.

Autre revenant : Nitin Chinien, également artiste engagé et animateur radio. Lui aussi a prêté mainforte au MMM. Il était sur scène pour chanter au n°8 (Moka–Quartier-Militaire). Également vu sur une estrade du cœur, l’auteur-compositeur-interprète Maïsta.

Maïsta, l’auteur de la chanson «Voler», a soutenu les Mauves.
À Curepipe, le sega a réchauffé l’atmosphère.

Enfin, au lancement de la campagne du MSM-ML, au n°4 (Port-Louis Nord– Montagne-Longue), on avait pu voir Claudio Veeraragoo. Sa version remaniée de «Baré Ala Mo Vini» a rythmé la campagne du parti soleil.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires