Les grands titres de l’express de ce vendredi 8 novembre 2019

Avec le soutien de
Protestation devant la commission électorale hier après-midi. Dans la soirér Irfan Rahman s’est longuement expliqué.

Protestation devant la commission électorale hier après-midi. Dans la soirér Irfan Rahman s’est longuement expliqué. 

En une : Droit de vote – Cafouillage et colère ; Irfan Rahman et la Commission électorale : «Nos n’avons pas bafoué la démocratie.» 

Droit de vote – Cafouillage et colère 

«Bangladais gagn drwa voté mé nou pa gagn drwa voté ! Nou drwa sa !». Ces propos sont ceux de partisans de l’Alliance Nationale de la circonscription no4. Hier, à 17 heures et demi, ils étaient une vingtaine à débarquer dans les locaux de la Commission électorale. Voulant à tout prix s’adresser au commissaire électoral, Irfan Raman, l’accès leur a été refusé au quatrième étage.

Irfan Rahman et la Commission électorale: «Nos n’avons pas bafoué la démocratie.» 

Tard dans la soirée d’hier, le commissaire électoral, Irfan Raman, ainsi que des membres de l’Electoral Supervisory Commission ont tenu une conférence de presse, dont le point central a été le mécontentement des électeurs de n’avoir pu voter. Selon les chiffres communiqués par la Commission, sur 941 719 électeurs enregistrés, 723 660 ont voté hier. Ce qui équivaut à un taux de participation de 76,8%, soit 2% de plus que celui des législatives de 2014. «Sur 941 719 électeurs, 6 813 n’ont pu voter, soit un taux de 0,72%. C’est regrettable mais il ne faut pas exagérer les faits. Chaque droit de vote vient avec des responsabilités. La démocratie n’a pas été bafouée», a fait ressortir Me Désiré Basset, membre de l’ESC.

En une.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires