Grande première: le premier girafon mauricien est né !

Avec le soutien de

Il fait un mètre 70 pour une soixantaine de kilos. Nyota est le tout premier bébé girafe mauricien. Il est né dimanche, à Casela. Et tu pourras l’admirer dans quelques semaines.

Il est âgé de quelques jours seulement mais est déjà une star ! Nyota (signifiant étoile en swahili), un girafon de sexe féminin, est né le dimanche 20 octobre à 1 h 30 du matin au Casela Nature Park. Il fait un mètre 70 pour une soixantaine de kilos et la promesse d’atteindre quatre fois sa taille et 10 fois son poids, une fois arrivé à l’âge adulte…

C’est la première fois que Maurice accueille un tel événement ! Nyota est en effet le tout premier bébé girafe mauricien. Quarante-cinq minutes après sa naissance et quatre tentatives ratées, elle a pu se mettre à quatre pattes. Une heure après, la petite mignonne s’est mise à téter sa mère, Mikemba. Durant un mois, elle consommera uniquement du lait maternel. Puis, elle se nourrira d’espèces végétales en tout genre, car la girafe est herbivore.

Les girafes sont des mammifères assez particuliers. Ces animaux au long cou ne se reproduisent que tous les deux ans et donnent naissance à chaque fois qu’à un seul girafon. Ce qui rend cet événement encore plus exceptionnel.

Si tu souhaites rencontrer Nyota, il faudra prendre ton mal en patience. En ce moment, la maman est très protectrice envers son petit. Mais rassure-toi, d’ici quelques semaines, tu pourras l’admirer en compagnie d’autres girafes du parc.

Description physique 

La girafe est un mammifère ongulé qui possède des talons à ses pieds. Dotée de grandes jambes et surtout d’un très long cou, elle mesure jusqu’à 5,50 mètres. Ce mammifère pèse en moyenne 1 tonne pour un mâle et 600 kilos pour une femelle. Le cœur de la girafe pèse en moyenne 11 kilos !

La girafe possède un pelage reconnaissable, avec des taches rousses sur fond blanc. Sur sa tête se dressent deux petites cornes couvertes de peau. Elle a aussi une fine queue qui mesure entre 70 et 100 cm.

Cet animal court à une vitesse moyenne de 15 km/h, mais peut faire des pointes de 55 km/h.

Son habitat 

La girafe vit en Afrique, dans la savane. On la trouve du Tchad jusqu’en Afrique du Sud. Mais c’est principalement au Kenya, en Tanzanie, au Botswana et au Niger que l’on peut rencontrer des troupeaux de girafes.

Son alimentation 

La girafe est un herbivore : elle se nourrit principalement de feuilles d’arbres (notamment d’acacia) et régurgite sa nourriture pour la mâcher une seconde fois. Parfois, elle peut manger des fruits ou des fleurs.

Sa reproduction 

Dès l’âge de 4 ans, la girafe est en mesure d’avoir des petits. Après 15 mois de gestation, le petit, appelé girafon, tombe du ventre de sa maman qui accouche debout : il peut chuter ainsi de 2 mètres. Le petit a une taille d’au moins 1m70 et un poids variant entre 40 et 80 kg. Il vivra avec sa mère pendant environ 2 ans.

Son espérance de vie 

La girafe peut vivre 25 ans à l’état sauvage et plus de 36 ans en captivité.

Cri de la girafe 

La girafe émet des grognements que les autres girafes peuvent entendre de très loin. Que les humains ne peuvent saisir ce qui fait que beaucoup de personnes pensent, à tort, que la girafe est muette.

La girafe, une espèce en danger

La girafe (Giraffa camelopardalis), le mammifère le plus grand en hauteur et l’un des animaux les plus reconnaissables de la planète est menacée d’extinction. L’espèce, qui vit dans les savanes africaines, est passée de la catégorie «Préoccupation mineure» à «Vulnérable» sur la liste rouge des espèces menacées de l’International Union for Conservation of Nature. Les populations ont subi un déclin dramatique, passant d’environ 160 000 girafes en 1985, à moins de 50 000 individus de nos jours. La croissance de la population humaine a des effets négatifs sur de nombreuses populations de girafes. La chasse illégale, la destruction des habitats, l’expansion de l’agriculture, les conflits croissants entre l’homme et la faune sauvage, ainsi que les guerres, poussent l’espèce vers l’extinction. Une résolution adoptée lors du Congrès mondial de la nature, en septembre dernier, appelle à prendre des mesures pour inverser la tendance du déclin de la girafe.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires