Queens: un divertissement étonnant de sincérité

Avec le soutien de
Des stripteaseuses se lient d'amitié et décident de conjuguer leurs talents pour arnaquer et prendre leur revanche sur leurs riches clients de Wall Street. Leur plan fonctionne à merveille, mais l'argent qui coule à flots et la vie facile les conduisent à prendre de plus en plus de risques.

Des stripteaseuses se lient d'amitié et décident de conjuguer leurs talents pour arnaquer et prendre leur revanche sur leurs riches clients de Wall Street. Leur plan fonctionne à merveille, mais l'argent qui coule à flots et la vie facile les conduisent à prendre de plus en plus de risques.

Résumé, des stripteaseuses se lient d’amitié et décident de conjuguer leurs talents pour arnaquer et prendre leur revanche sur leurs riches clients de Wall Street. Leur plan fonctionne à merveille, mais argent et vie facile les poussent à prendre de plus en plus de risques…

La note: 8/10

Un film sur des stripteaseuses avec, dans le rôle principal, Jennifer Lopez et sa plastique irréprochable. Voilà une idée si bonne sur papier que l’on se demande comment personne n’y avait pensé avant ; on imagine aisément une sorte d’hybride entre (l’excellent) Magic Mike et (l’abominable) Showgirls. Sauf qu’au final, ce Queens (Hustlers, en version originale), et bien plus que ce qu’il n’y parait, racontant une histoire beaucoup plus profonde, beaucoup plus sincère et beaucoup plus féministe que prévu.

Queens commence précisément comme on s’y attend, avec des filles à moitié nues dans une atmosphère glauque éclairée au néon. On y suit les mouvements hésitants de Constance Wu, de toute évidence fraîchement débarquée, et on découvre, avec elle, le personnage de Jennifer Lopez, la matriarche, une déesse du strip qui décide de la prendre sous son aile afin de lui apprendre les rouages du métier. En gros, rien de plus cliché. Oui, mais non. Car une fois cette introduction passée, les choses changent rapidement. Car le focus du film n’est pas du tout le métier de ces femmes, mais plutôt les liens qui les unissent, leurs relations et surtout les raisons derrière leur choix de vie.

Sans juger, la réalisatrice Lorene Scafaria (qui a réalisé Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare et écrit le magnifique Une nuit à New York) les laisse s’exprimer, se contentant de suivre les émotions qui se jouent sur leurs visages, dans leurs gestes. Les corps à demi-nus sont vite oubliés, et ils laissent place à des femmes prêtes à tout pour leur indépendance financière, surtout si celle-ci se gagne aux dépens d’hommes véreux et détestables. Car c’est la force de ce film : permettre au spectateur de comprendre les motivations et de sympathiser avec un groupe de femmes ayant drogué et volé des milliers de dollars à des dizaines d’américains.

Ce Queens n’est pas pour autant un nouveau Heat où l’on découvre des criminels suivant un code d’honneur etc. Les combines restent simples, mais ce qui élève le récit c’est la relation entre ces femmes. Là où des hommes auraient sans doute laissé leur égo dicter les choses et pourrir leurs relations, il est clair, du début à la fin du film, que leur statut de femmes, de mères, de filles est plus important que tout, que les milliers de dollars volés, les chaussures, les sacs et les vêtements. Leur féminité est ce qui les définit et les différencient des autres criminels. Leur humanité donne énormément de poids et de sincérité au film, et c’est en grande partie grâce au talent des deux actrices principales, Jennifer Lopez et Constance Wu, qui portent ce film de bout en bout. Deux très belles performances.

Au final, ce film n’a rien de révolutionnaire, mais il est rafraichissant car il raconte une histoire relativement simple d’un point de vue résolument original : celui des femmes. Et il le fait de bien belle manière, sans sombrer dans le cliché ou la facilité. Bref, une très belle surprise. À voir absolument.

Fiche technique

Titre original : Hustlers
Genre : Biopic, drame
Durée : 1 h 50
De : Lorene Scafaria
Avec : Constance Wu, Jennifer Lopez, Julia Stiles, Keke Palmer, Lili Reinhart, Lizzo, Cardi B
Salles : Star Caudan, La Croisette, Bagatelle




En salles

Gemini Man

L’histoire en une ligne : Henry Brogan, un tueur professionnel, est soudainement pris pour cible et poursuivi par un mystérieux et jeune agent qui peut prédire chacun de ses mouvements…
Genre : Science-fiction, action
Durée : 2 heures
De : Ang Lee
Avec : Will Smith, Mary Elizabeth Winstead, Clive Owen, Benedict Wong
Salles : MCine Flacq, Trianon, Star La Croisette, Bagatelle

Joker

L’histoire en une ligne : La lente descente aux enfers d’Arthur Fleck, un clown misérable qui, rejeté par la société, devient peu à peu un dangereux psychopathe…
Genre : Drame
Durée : 2 h 05
De : Todd Phillips
Avec : Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz, Frances Conroy, Brett Cullen, Douglas Hodge, Dante Pereira Olson, Carrie Louise Putrello
Salles : Star La Croisette, Bagatelle, Caudan, MCine Trianon, Flacq

Ad Astra

L’histoire en une ligne : L’astronaute Roy McBride s’aventure jusqu’aux confins du système solaire à la recherche de son père disparu et pour résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète…
Genre : Science-fiction, Drame
Durée : 2 h 04
De : James Gray
Avec : Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Ruth Negga, Liv Tyler, Donald Sutherland
Salles : Star La Croisette, Bagatelle

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires