J-13: les dernières actualités sur la campagne électorale

Avec le soutien de

C'est reparti pour un tour en ce vendredi 25 octobre. Au menu de ce jour, pas de programme électoral de qui que ce soit, l'Alliance Nationale présente le sien demain, mais encore des congrès, des réunions et du bla bla. Des surprises ? ça c'est tous les jours. Le Navingate 2 c'était hier...

Campagne électorale: fair-play sur le terrain, nauséabonde sur le web

Le jour du «Nomination Day», au n°5 partisans mauves et oranges ont discuté sans anicroche. Au n°11, les deux alliances, Nationale et Morisien, se sont gentiment apostrophées, dans l’humour.

Ceux qui ont eu l’occasion de sillonner quelques circonscriptions lors du Nomination Day, mardi, sont unanimes. L’exercice de dépôt de candidatures s’est déroulé dans le respect des adversaires. Déjà, la veille, les responsables des principaux partis politiques se sont concertés pour trouver différentes heures pour l’inscription de leurs candidats.

Discours hautement politiques et pro-rouges pour Divali

Navin Ramgoolam et Xavier-Luc Duval en train de chuchoter à côte de Veena Ramgoolam, ce vendredi 25 octobre, à Réduit.

Politique et religion en alliance pour cette campagne… Lors de la cérémonie en marge du Divali, organisée par la Mauritius Sanathan Dharma Temples Federation (MSDTF), à Réduit, Navin Ramgoolam, invité d'honneur, a encore une fois mis l'accent sur les manœuvres des adversaires dans cette campagne électorale. «Lenemi pou fer tou kalite trik ou bizin servi ou l'esprit... Kan ou fer ditor li retourn lor ou sa. Fouye trou ou mem pou tonbe. Larou la pe tourne li. Human kav fer konplo pou fer ditor. Bizin resi nu mision ek servi lespri», a-t-il tenu à souligner, ce vendredi 25 octobre.

Les candidats du MMM actifs au n°4

A douze jours des élections générales, les candidats du Mouvement militant mauricien (MMM) sont en force sur le terrain. Les exercices de porte à porte continuent. Ce vendredi 25 octobre après-midi, Anand Heeroo, Ludovic Caserne et Robert Hungley ont été à la rencontre des habitants de Notre Dame, au n°4 (Port-Louis Nord et Montage-Longue). Ces derniers demandent à ce que tous les Mauriciens bénéficient des mêmes privilèges et protestent contre le favoritisme. 

Plus tard, dans la soirée, lors d’une réunion nocturne tenue à Le Cornu, Sainte-Croix, les candidats ont fait part de leurs observations. Ils constatent la prolifération des maisons de jeux comme des bookmakers dans la circonscription, ce qui touche les jeunes et les familles. D’autant plus qu’il y a un manque d’activités pour les jeunes. En outre, la drogue synthétique fait des ravages dans chaque recoin de la région comme sur toute l’île, d’ailleurs. 

Quant aux problèmes de logement, leur constat est que des maisons NHDC auraient pu être construites sur les terres d’Etat de la région. Ils ont en gros fait comprendre à l’audience que les promesses que fait le gouvernement sortant durant la campagne électorale sont aussi fausses que celles de 2014.

SAJ: «Si vous votez Ramgoolam, votez bloc»

«Dan dé zan e demi, seki Pravind Jugnauth in fer pou sa pei la, oken gouvernman pan fer. Mem moi mo pan kapav fer seki Pravind Jugnauth in fer.» C'est ce qu'a affirmé le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth (SAJ), ce vendredi 25 octobre. Il participait à un congrès de l'Alliance Morisien à Mon Désir, Vacoas, dans la circonscription n°15 (La Caverne/Phoenix).

Auparavant, SAJ a longuement critiqué le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, qui compte trois mandats en tant que Premier ministre. « Ne remettez pas le pays dans un précipice. Il ne va pas se relever. Si li revini li pou fer so fortune. Li pou al vers tou deor. Apre li pa pou mem vin deman ou vot. Li pou imigre li pou ale. Tou travay nune fer li pou al van laba. Telman li byen ek anglé. On va de nouveau perdre les Chagos», a-t-il affirmé.

D'ajouter que si les votants ne font pas élire l'Alliance Morisien, «nou pa pou mank manze nou, nou pou viv ezeman. Dimoun ki pou koule se ou. Ou ki pu viv dan la mizer». Pour SAJ, «si ou fer enn bandi vin premye minis, le mond antye pou rie ou».

Alors que l'étiquette de «premye minis limpos» colle sur le dos de Pravind Jugnauth depuis qu'il a assumé ce poste, SAJ a tenu à dire ceci. «Banla ti pe dir papa piti, inn rant par limpos. Selon la Constitution, c'est le Président de la République qui a nommé Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre, car il détient la majorité." Il a de nouveau appelé à voter blok pour avoir une majorité gouvernementale. « Si ou vote Ramgoolam, vote touSi ou swazir Pravind vot li net», a-t’il même lancé

Pour sa part, Showkutally Soodhun est revenu sur son annonce de transformer Phoenix en New-York. C'était le 11 avril, lors de la pose de la première pierre de l'Emirates Airline Swimming Pool and Sports Complex à Phoenix. «Mo pou fer li. Monn amen kas depi deor. La mo pu met enkor 350 millions pu leisure park. Metro pu vini dan vakwa cout ke cout. Metro la pou inogire par SAJ.»

Au n°17 une dizaine de candidats de tout bord abordent différentes thématiques

Une rencontre avec les candidats et partis de la circonscription n°17 s’est tenue ce vendredi 25 octobre, à la salle Jean Paul II, à Curepipe. Chaque candidat disposait de 3 minutes pour répondre aux questions.

Sur le panel, Patrick Philogène de Lalians Lespwar, Eddy Boissezon, de l'Alliance Morisien, Lindsay Paul du MMM, Nicolas Jummun, de la Plateforme Sociale Curepipienne, Julio Mannoo, du Parti Kreol Morisien, Michael Sik Yuen et Adrien Duval de l'Alliance Nationale, Eric Guimbeau du MMSD, José Moirt, de 100% Citoyens et Daniella Police-Michel des Verts Fraternels.

La première thématique abordée était le contrat social. Nicolas Jummun s'est focalisé sur le chômage alors que Patrick Philogène a préconisé un plan martial et le besoin de créer des logements sociaux. De son côté, Eddy Boissezon a parlé de développement et de justice sociale. Il a notamment cité la hausse de la pension de retraite à Rs 13 500 et la création d'emploi. Michael Sik Yuen a indiqué une collaboration entre l'Etat et le secteur privé pour les logements. Lindsay Paul a évoqué le programme social pour Curepipe en termes d'insécurité ainsi que la drogue, l'infrastructure, la relance économique, l'environnement et la culture.

Education dès la maternelle

Pour José Moirt, les mesures pour le law and order doivent passer par la réforme du judiciaire. Michael Sik Yuen a mentionné le maintien des caméras de surveillance sans espionnage. Julio Mannoo a évoqué la faiblesse du Protection Order. «Il faut réformer la loi. Ce n'est qu'un bout de papier et les victimes meurent faute de protection.» Eric Guimbeau s'est insurgé contre la violence des crimes et a privilégié l'éducation dès la maternelle. Il a critiqué la gestion de l'ICAC et la nomination politique. Eddy Boissézon a réitéré la pertinence du Safe City: «Nou pou ena tolerans zero pou koripsion ek enn lakour zenfan.»

Au sujet de la bonne gouvernance, les candidats se sont appesantis sur la déclaration des avoirs, le combat du népotisme, la réforme électorale, le gaspillage des fonds publics. «La Freedom of Information Act devrait être une priorité. Le rapport du Public Account Committee doit être discuté au Parlement. Il faut de la transparence pour le Procurement Board. Le financement des partis politiques devrait être transparent», a déclaré Eric Guimbeau.

Intégrer l’écologie à la ville

Adrien Duval de l'Alliance Nationale a indiqué la nécessité de mettre un terme aux contrats aux compagnies nationales. Pour Eddy Boissézon, le recrutement au niveau de la PSC sera revu.

Daniella Police-Michel a demandé que l'intégrité des parlementaires prime même si c'est contre leur leader.

Interrogés sur ce que les candidats feront pour la ville, ces derniers ont déploré l'état de plusieurs régions dont Anoska. Daniella Police-Michel a suggéré l'intégration de l'écologie à la ville. Pour Eddy Boissézon, l'inégalité entre les diverses régions de la ville doit être revue ainsi que les drains, les eaux usées et l'infestation des rats.

Lindsay Paul a critiqué les constructions sauvages et mentionné le rehaussement des infrastructures. Eric Guimbeau a pris l'engagement de relancer le football. Patrick Philogène a mentionné la création d'un plan notamment pour rénover et maintenir les infrastructures: « Nou ena lespwar realim sa lalimier Cirpip.»

En fin de séance, une question du public a été adressée à chaque candidat. Celles-ci traitaient des loisirs, le réchauffement climatique, la dépénalisation du cannabis, le combat contre le communalisme, le trafic de drogue et les agressions.

Adrien Duval a mentionné la nécessité de s'adapter au changement climatique : "Maurice figure parmi les dix pays les plus vulnérables. On doit protéger la population contre ces effets et investir massivement, changer nos normes de construction contre les cyclones. »

Referendum sur le cannabis

José Moirt a demandé qu'un référendum soit effectué sur la question du cannabis mais une formation est nécessaire. «Ena ki pa ti bizin dan prizon zot la ba. Ena pe asiz dan parlman alor ki zot ti bizin dan prizon. »

Pour le communalisme, Eric Guimbeau a indiqué que seul le peuple décide des élus. "Deza dan parlman nou bizin koz kreol. Pa koz langaz Moliere. »

Eddy Boissézon, dont la question portait sur le trafic de drogue, a suscité des réactions du public. Il s'est appesanti sur le rapport de la commission sur la drogue, qui a pu être réalisé. Patrick Philogène a fait un retour sur l'agressivité dans la société et la punition corporelle. « En Inde, on voit des policiers frapper les gens. Ce n'est pas acceptable. Il faut un travail national pour apprendre aux Mauriciens à se comporter. »

Le débat était très structuré en termes de temps et de règlements par Rodney Coco et le père Philippe Tam In, de la paroisse de Ste Thérèse. C'est la 2eme édition organisée par la paroisse de Ste Thérèse pour les élections après celle de 2014.

Vacoas future New York: Soodhun remet ça

«J’avais dit que j’allais transformer Vacoas en New York, je vais le faire.» Le député sortant, Showkutally Soodhun, en remet une couche sur ce qu’il peut apporter, notamment financièrement, à Vacoas. Il s’exprimait lors d’une réunion, ce vendredi 25 octobre, à Solférino. L’ancien élu du n°15 (La Caverne-Phoenix) a également répété que c’était lui qui avait demandé à se retirer, à ne pas âtre candidat, pour raisons de santé, mais qu’il prendra «d’autres engagements quand nous reviendrons au pouvoir». 

Leevy Frivet: «Mo ena respe pou Callichurn»

En l'absence de Roshi Bhadain, les trois candidats du Reform Party ont passé en revue quelques mesures qu'ils proposent, ce vendredi soir, à Richelieu. Pour Clive Wong, c’est la chance de casser le système. «Vire tourne mem zafer mem kandida.» Dans les projets du Reform Party pour l’endroit figurent des mesures pour l’emploi, l’éducation et un marché à Richelieu entres autres.  

Pour Leevy Frivet, en 50 ans, il n’y a eu aucun changement avec les partis traditionnels. «Les habitants de Richelieu ne trouvent pas d'emploi, même pas pour le projet de métro mais ont toute la poussière des travaux.» Une des mesures du Reform Party est un salaire minimum fixé à Rs 15 000. L'ex-attaché de presse a eu une petite pensée pour son ancien ministre, Soodesh Callichurn : «J’ai du respect pour Callichurn car il a apporté le salaire minimum à Rs 9 000.»

N°9: réunion nocturne du PTr autour du programme

L’Alliance Nationale intensifie les réunions avec les habitants de la circonscription n°9 (Flacq – Bon-Accueil). «Demain notre programme électoral sera rendu public vers 10 heures à Port-Louis», a affirmé Anil Bachoo, à Camp-Ithier, ce vendredi 25 octobre.

Devanand Ritoo, pour sa part, parle du bilan du Parti travailliste avant le gouvernement sortant. «Faites-nous confiance pour les prochaines élections, notre manifeste électoral est bien fait.» 

Dhiraj Khamajeet, quant à lui, mise sur l'expérience et la proximité que les trois candidats on pour les prochaines législatives.

MMM: le manifeste électoral finalisé

Si l’Alliance Morisien a déjà présenté son manifeste électoral alors que celui de l’Alliance Nationale est attendu demain, le MMM n’a pas encore arrêté de date pour présenter son programme gouvernemental. Selon une source au sein des Mauves, le document est prêt, mais la direction décidera sous peu quand elle convoquera la presse pour le rendre public. «Nous avons pris deux ans pour le préparer. C’est un document très important.» 

Le leader du MMM, Paul Bérenger, n’a pas non plus divulgué quand ce sera fait. Sheila Bunwaree a eu une série de consultations avec les responsables de divers secteurs pour la préparation de ce manifeste électoral. Il pourrait faire 80 pages.

Sept personnes se sont désistées depuis le Nomination Day

La commission électorale a annoncé sept désistements dans les circonscriptions, ce vendredi 25 octobre. Un aux n° 3, 7, 13, 14, 16, et deux dans la n°6. Les candidats aux élections générales du 7 novembre avaient jusqu'à aujourd'hui 15 heures pour se retirer. Ce qui porte le nombre de candidats inscrits à 810.

L'impression des bulletins  de vote est en attente du jugement dans l'affaire logée par Rezistans ek Alternativ, contestant le rejet de leurs candidatures. D'ici lundi, la cour doit se prononcer selon Irfan Rahman, le commissaire électoral.

Programme électoral: 100% Citoyens veut donner un nouveau souffle à la démocratie

Dev Sunnasy, José Moirt et Ivor Tan Yan (de g.à dr), du parti 100% Citoyens, se présentent aux élections.

Ils ont décidé de mettre le peuple en avant. José Moirt, Dev Sunnasy et Ivor Tan Yan, de 100 % Citoyens, qui se présentent comme Premier ministre et vice-Premiers ministres respectivement s’ils sont élus, ont hier rendu public leur manifeste électoral.

Le MMM en direct de Bar Chacha

Manifeste électoral: Ramgoolam pourrait promettre la pension de vieillesse à Rs 10 000

Entre l’Alliance Nationale et l’Alliance Morisien, c’est visiblement la guerre des mesures à l’approche des élections générales. Chacune des deux formations rivalise d’audace pour séduire la population avec des propositions électoralistes censées faire pencher la balance en leur faveur.

Réunion du MMM au n°17: les candidats exhortent à voter pour un parti «propre»

Ils sont unanimes. Les trois candidats du Mouvement militant mauricien (MMM) ont demandé à l'audience et, par extension, aux Mauriciens, de voter pour un leader aux mains propres et non pour «lakwizin ni kofor». Ils intervenaient lors d'une réunion nocturne à Curepipe, jeudi 24 octobre.

Avinaash Munohur s'est également focalisé sur le problème de «mismatch» entre la formation et l'employabilité. Plusieurs secteurs sont à repenser, notamment la pêche, l'industrie cannière, l'environnement et le tourisme dont le modèle doit davantage intégrer l'écologie. 

Pour sa part, France Marie a axé son discours sur l'unité nationale et le combat de Paul Bérenger pour la justice sociale et l’égalité des chances pour tous. Il a également rendu un vibrant hommage à tous les militants qui les soutiennent derrière dans l’ombre.

Lindsay Paul, le troisième candidat mauve de Curepipe/Midlands, a mentionné l'ampleur de la drogue synthétique chez les adolescents : «Ena zenes pe kasiet dan poubel pou zot fer sa bann zafer la. Ena trafikan dan kolez. Pa kapav les sa kontigne.»

Porte à porte au n°16: le MMM veut miser sur une équipe propre, sincère et honnête

Les sessions de porte-à-porte se poursuivent pour le Mouvement militant mauricien (MMM) dans la circonscription n°16, Vacoas- Floréal. Hier, jeudi, la région d’Allée Brillant a accueilli les candidats. Et l’accueil a été «plus que chaleureux», soutiennent évidemment les deux candidats qui ont effectué l’exercice, Ajay Gunness et Dhanraj Boodhoo. 

Selon le leader adjoint du parti, les gens espèrent un changement. «Les gens en ont assez des histoires de famille. On n’entend que les Jugnauth et les Ramgoolam. Ces derniers n’hésitent pas à faire des vidéos pour montrer comment l’un comme l’autre volent…» Le message que l’équipe mauve veut faire passer est simple. «On veut mettre en place une équipe honnête, propre, sincère, et compétente. Cela va transpirer en termes de vote.» 

De son côté, Dhanraj Boodhoo soutient que le mood est au changement. «Les gens sont en colère contre les députés et ministre sortants. On leur reproche de ne pas avoir été plus à proximité. Et les gens sont aussi remontés contre le Parti travailliste qui a été au pouvoir avant.» En tout cas, les habitants ont juste émis le souhait de voir ceux qui seront élus dans la région, le plus souvent possible sur le terrain.

Rezistans ek Alternativ: la motion sur leur rejet de candidature entendue demain en cour

La Cour suprême sera exceptionnellement ouverte demain matin, samedi 26 octobre, pour que le juge puisse débattre de la contestation, par 24 citoyens, du rejet de leur candidature aux élections pour cause de non déclaration de communauté. Car le jugement doit être rendu lundi.

Swaley Kasenally: «Beaucoup de manquements à la présidence de la République»

Le Professeur Swaley Kasenally et pressenti pour être président de la République par le MMM si le parti remporte les élections.

Comment accueillez-vous le choix du Mouvement militant mauricien (MMM) ?
C’est un grand honneur pour moi. J’accepte cette proposition avec beaucoup d’humilité et un sens du devoir pour le pays. Je reconnais que c’est une grande responsabilité, mais avec l’aide de tout le monde, je ferai le travail avec toutes mes capacités, surtout avec les divers événements qui se sont passés ces derniers temps (NdlR, à la Présidence) et qui m’ont interpellé.

Futur gouvernement: les souhaits de Transparency Mauritius

L'ONG qui lutte principalement contre la corruption a publié ce vendredi une «wish list» à l'intention du futur gouvernement. Elle y dresse une série de mesures souhaitables. Ci-dessous la liste de Transparency Mauritius :

Elections générales: une trentaine d’Agaléens privés de vote

«Nous sommes en colère. Ne faisons-nous pas tous partis de la République de Maurice ? Pourtant, on ne pourra même pas voter le 7 novembre», déplore Arnaud Poulay, artiste engagé. Il s’est déplacé à Maurice pour l’accouchement de son épouse, prévu en novembre. Il fulmine déjà à l’idée de ne pouvoir voter. 

Lire la suite de l'article: Elections générales: une trentaine d’Agaléens privés de vote

N°16: pour l’Alliance Morisien, le bilan est positif

C’est à Camp Mapou, dans la région de Bord Cascade, que l’Alliance Morisien a réuni ses troupes jeudi 24 octobre au soir. D’emblée, Françoise Labelle a planté le décor. «Vous savez que dans 15 jours, vous aurez déjà pris votre décision à cette heure. Les dés sont déjà jetés.» Elle a, par la suite, parlé de certaines réalisations du gouvernement sortant. «Le prix du gaz a baissé. Les personnes âgées auront en cas de victoire de l’Alliance Morisien Rs 9 000. Et même les personnes alitées et qui sont âgées de 60 ans pourront bénéficier d’un docteur à domicile.» 

De son côté, Ashley Ittoo est également revenu sur les réalisations faites par le gouvernement. Quant au ministre sortant, Nando Bodha, il a souligné les différents projets qu’il pense effectuer dans la région. Surtout celui de rallier Curepipe à Flic-en-Flac en passant à Henrietta, Bord Cascade, entre autres. «Ce chemin facilitera l’accent vers la plage. Si vous nous donnez encore la chance de rester, nous pourrons commencer ces travaux d’ici un an. Et dire qu’il y a les candidats Tangavel Thodda et Stéphanie Anquetil qui disent que je ne fais rien pour la région. Environ 300 maisons de la NHDC ont été construites pour les gens ici à Glen Park. Et, bientôt le métro express sera une réalité à Vacoas.» Il a demandé aux gens de la région de penser à ce que l’ancien régime a fait pour eux ou encore le MMM. «Donnez-nous votre confiance.»

N°11: le choix des candidats de l’Alliance Nationale laisse un goût amer aux activistes

Krishna Molaye, qui n'avait pas caché sa déception et sa colère lors de la présentation des candidats rouge au n°11 (Vieux-Grand-Port – Rose-Belle), s'est tourné vers le Mouvement socialiste mauricien (MSM) hier soir, jeudi 24 octobre. 

Lire la suite de l'article: N°11: le choix des candidats de l’Alliance Nationale laisse un goût amer aux activistes

Elections: Affirmative Action appelle à ne plus voter bloc

Il y a 15 jours, Affirmative Action, mouvement qui milite contre toutes les formes de discrimination envers les citoyens et en particulier envers les Créoles, présentait dans les grandes lignes un manifeste électoral avec ses propositions de réforme à être remis aux partis politiques. Hier, jeudi 24 octobre, dans le gymnase du Lorette de Rose-Hill, ce mouvement fondé par le père Jean-Claude Veder, qui a aussi mis sur pied le mouvement Zezi Vre Zom (ZVZ) il y a une décennie, a réuni près de 300 membres de ZVZ pour ventiler le contenu de ce manifeste et leur expliquer comment voter. A la fin de ce rassemblement de deux heures, tout en ne donnant pas de consigne de vote, le père Veder a appelé ceux présents à ne plus voter bloc.

Lire la suite de l'article:  Elections: Affirmative Action appelle à ne plus voter bloc

Circonscription n°11: Nou Moris pli zoli

Tous les jours, nous vous présentons une circonscription avec un volet vidéo sur lexpress.mu. Aujourd’hui, nous donnons la parole aux électeurs du n°11 (Vieux‐Grand-Port — Rose-Belle). Où l’on en prend plein les yeux, où les paysages sont à couper le souffle. Où les habitants vivent autrement.

Lire la suite de l'article: Circonscription n°11: Nou Moris pli zoli

Asraf Dulull s’est senti «trahi» par Navin Ramgoolam

Il est «déçu», surtout après toutes ces années d’engagement et de soutien au Parti travailliste (PTr). Asraf Dulull a ainsi décidé d’apporter son soutien à l’Alliance Morisien. Asraf Dulull explique qu’il laboure le terrain pour les Rouges depuis plusieurs années déjà. Et le leader l’a «trahi» de même que l’électorat de la circonscription n°3 (Port-Louis Maritime-Port-Louis Est). Aujourd’hui, il a décidé d’apporter son soutien à l’Alliance Morisien. 

Lire la suite de l'article: Asraf Dulull s’est senti «trahi» par Navin Ramgoolam

Alexandre Barbès-Pougnet veut apporter sa pierre à l'environnement

Habitant de Rivière-Noire, à 34 ans, il est juriste-chercheur en droit international et comparé de l’environnement à BP Conseil Ltée. Alexandre Barbès-Pougnet  veut apporter un changement pour les jeunes en étant candidat de Lalians Lespwar au n°14 (Savanne – Rivière-Noire). 

Lire la suite de l'article: Alexandre Barbès-Pougnet veut apporter sa pierre à l'environnement

Au Hua Lien Club - Ramgoolam: «La population n’a plus confiance dans nos institutions»

Face aux 600 sino-mauriciens réunis au Hua Lien Club, à Trianon, hier soir, lors d’un dîner, le leader de l’Alliance Nationale, Navin Ramgoolam, s’est dit inquiet de la dégradation de l’ordre et de la paix dans le pays. «Nous avons besoin d’institutions fortes. Celles que nous avons actuellement n’inspirent plus confiance à la population.» Le leader du Parti travailliste (PTr) a exhorté son auditoire à voter avec discipline le moment venu et à ne pas «koupé transé». Pour Michael Sik Yuen, l’initiateur de ce dîner et candidat du PTr à Curepipe–Midlands, les jours du gouvernement sont comptés. Il dit y noter un manque de leadership et de direction. Pour Xavier-Luc Duval, leader du PMSD, également présent à cette occasion, chaque promesse annoncée par le MSM témoigne d’un signe de panique. Il rappelle que le manifeste électoral de l’Alliance Nationale sera rendu public ce samedi.

N°10: Rajen Narsinghen épaule Ramgoolam et Sithanen

Même s’il n’a pas eu d’investiture du PTr au n°13 (Rivière des Anguilles – Souillac), Rajen Narsinghen a décidé, après son coup de gueule, de prêter main-forte à son leader Navin Ramgoolam au n°10 (Montagne Blanche – Grande-Rivière-Sud-Est). Il a été aperçu dans la circonscription animant des réunions. Parallèlement, il sillonne les différentes régions de la circonscription n°18, Belle Rose – Quatre-Bornes, pour épauler Rama Sithanen qui, dit-on, est actuellement en ballottage.

N°9: quand la confiance se dissipe...

Les partisans orange au n°9 semblent ne pas être confiants au sujet des trois nouveaux candidats. Si Sudhir Maudhoo est la carte maîtresse de l’Alliance Morisien, pour Deepak Balgobin et Vikash Nuckcheddy c’est une tout autre histoire. Selon des habitants, Anil Bachoo représente un danger, ce qui pourrait conduire à un deux à un pour l’Alliance Morisien.

L’achat des votes au n°4

Les activistes d’un parti politique déplorent la façon de faire de leurs adversaires. Certains donneraient de l’argent aux habitants de Vallée-des-Prêtres. Une autre rumeur est que le jour du «Nomination Day», ils distribuaient aussi du biryani à Terre-Rouge.

Siven Seeloye indésirable au n°13

Le «campaign manager» de l’Alliance Morisien, Siven Seeloye, a passé un sale quart d’heure à Grand-Bois (n°13), mercredi. Après avoir «tap latab» et haussé le ton, il a été pris à partie par les agents présents. Il a mal réagi après une requête du président de la régionale du Muvman Liberater. Ce dernier voulait ajouter le logo du ML sur les t-shirts, comme rapporté hier sur lexpress.mu. Il a fallu l’intervention des trois candidats pour calmer les choses. Il s’avère que tous les agents des 13 villages de Rivière-des-Anguilles - Souillac refusent de travailler avec lui.

Ramdhean et le PM

Ils se sont retrouvés côte à côte aux funérailles de Virendra Ramdhun mais ils ne se sont pas salués. Rajenrah Ramdhean, président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF), qui donne un coup de main au PTr dans la circonscription de Montagne-Blanche-Grande-Rivière-Sud-Est (n°10), est passé à côté de Pravind Jugnauth à deux reprises, sans lui serrer la main ou dire un mot. Rajenrah Ramdhean nous a déclaré que Pravind Jugnauth avait les yeux tournés de l’autre côté et qu’il n’a pas voulu le déranger. Soulignons que la MSDTF célèbre la fête Divali aujourd’hui, à Moka, et l’invité d’honneur est Navin Ramgoolam.

Journal des élections | J-13: Déclaration ethnique: le blame game des politiciens

Plus que 13 jours avant les élections générales, des citoyens revendiquent le droit de poser candidat comme Mauriciens... les politiciens, eux, se livrent à une partie de «pa mwa sa, li sa»

Sur la toile, Pratibha Bholah et Rouma Bahadoor ont, semble-t-il, eu la même inspiration pour réaliser leur vidéo de promotion...

Et la réaction que l'on attend est celle de Navin Ramgoolam après la publication de la deuxième partie d'une vidéo sur la saga baptisée «Navingate» par le camp de l'alliance Morisien.

Campagne électorale: ce qui s’est passé depuis le début

Depuis que la campagne électorale a commencé, il ne se passe pas un jour sans un congrès par-ci et sans une gaffe par-là. Il y a eu des démissions, des nominations, des ratages, des présentations, des attaques... Retrouvez ici tout ce que vous avez raté pendant la campagne.

J - 14

J - 15

J - 16

J - 17

J - 18

J - 19 

J - 20 

J - 21 

J - 22 

J - 23 

J - 24 

J - 25 

J - 26  

J - 27

J - 28 

J - 29 

J  -30 

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires