Mouvement patriotique: le groupe de Barbier déposera un contre-affidavit demain

Avec le soutien de
Atma Bumma et Jean-Claude Barbier devront revenir en Cour suprême demain jeudi 10 octobre.

Atma Bumma et Jean-Claude Barbier devront revenir en Cour suprême demain jeudi 10 octobre.

La bataille juridique se poursuit dans le cadre de la paternité du Mouvement patriotique (MP). Yasin Hamuth, ancien membre du parti de la rose, a déposé une demande d’injonction ce mercredi 9 octobre devant la Cour suprême. Il réclame qu’un ordre soit émis pour empêcher Atma Bumma, Jean-Claude Barbier et Sudesh Roopun d’utiliser le symbole, le nom et la couleur du MP lors des enregistrements de candidature pour les législatives. Et la juge Rita Teelock, siégeant en référé, a décliné l’ordre.

Toutefois, elle a appelé les trois défendeurs, qui sont représentés par Me Gavin Glover, Senior Counsel et l’avoué Jaykur Gujadhur, à expliquer la raison pour laquelle l’ordre intérimaire ne doit pas être converti en ordre interlocutoire. L’avoué a, dans cette foulée, demandé du temps pour déposer un contre-affidavit afin de répondre à Alan Ganoo. «On a beaucoup à dire. D’ailleurs, ce n’est pas un open and shut case», a fait valoir l’avoué à la juge.

Cette dernière a agréé à ladite demande et les trois défendeurs devront revenir en Cour, demain jeudi 10 octobre, pour répondre à la demande de Yasin Hamuth qui dit avoir donné l’autorisation à Alan Ganoo d’utiliser le nom, la couleur et le symbole du parti et dit avoir enregistré le MP en son nom.

À la suite de cet échange d’affidavits, l’affaire serait entendue devant la juge dans l’après-midi avant qu’une décision ne soit prononcée. Yasin Hamuth a retenu les services de Me Sandilen Calliapen.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires