L'express leaks du dimanche 29 septembre au vendredi 4 octobre

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Kee Chong out ?

Le MSM opterait pour une candidature du grand bookmaker Jean Michel Lee Shim à la place de Kee Chong Li Kwong Wing, l’actuel Chairman de la SBM Holdings Ltd. Le bookmaker a en effet rehaussé son profil ces derniers jours dans les médias qu’il possède, se présentant comme un ami des pauvres. En cas de victoire et de celle de son parti, le bookie serait nommé Senior Minister. On croit savoir que le ministre Alain Wong finirait dans l’histoire comme un «one-time MP».

La fameuse liste de «fidèles auditeurs»

Comment se peut-il que les mêmes personnes parlent comme auditeurs sur les ondes des radios privées alors que d’autres intéressés ne parviennent pas à avoir la fameuse «ligne» ? L’explication a été donnée par un ancien d’une radio. Ces personnes font partie d’une liste qui a été préparée par des stratèges qui font un travail d’orientation des questions avant le passage à l’antenne. Cette liste a été transmise aux médias concernés.

Une véritable diva cathodique

Cette journaliste continue à faire des vagues au sein de cette corporation. Alors qu’elle vient d’être rabrouée par un syndicaliste lors d’une conférence de presse, cette nouvelle recrue, qui se la joue diva, n’a rien trouvé de mieux que de s’inscrire au concours de Mrs Mauritius.

Bef travay, souval manze

Ils sont nombreux à n’avoir pas eu de sésame pour le lancement du Metro Express. Parmi eux, on retrouve des attachés de presse, des «board members» et autres conseillers recrutés dès 2015. Ils ont été encore plus choqués de constater la présence à Richelieu de quelques advisers à la réputation sulfureuse et résolument antiPravind Jugnauth, recrutés en catimini il y a moins d’un an… Qui a dressé la liste des invités ? Certains affirment que c’est le steward devenu «superconseiller sans attributions spécifiques» qui serait responsable de ce crime de lèse-majesté.

Le nouveau rantanplan

Après avoir fait la pluie et le beau temps dans une radio privée, ce pseudo-journaliste et ex-attaché de presse ne sait plus trop à quel saint se vouer. Prêt à tout pour se trouver une place au soleil, il avait fait miroiter un beau pactole à son protecteur. Mais ce dernier, simple commis de cuisine, ne sait plus comment calmer les ardeurs de son toutou… qui se voyait déjà comme le cinquième directeur général d’une corporation. Depuis, le monsieur arpente les couloirs de l’Hôtel du gouvernement, attendant qu’un os lui soit jeté.

Voyage mystérieux

Un mercenaire de la presse et un candidat du MSM, trempé dans la finance, ont été aperçus ensemble en Chine. Ils y seraient pour prendre livraison d’une série de matériel de propagande dans le cadre de la campagne.

L’inspecteur Coothen croit qu’on veut lui nuire

Une famille, par le biais de son homme de loi, a servi une mise en demeure à l’inspecteur Shiva Coothen, responsable du Police Press Office, devant la cour intermédiaire. Elle accuse l’officier d’avoir fait de fausses allégations sur les ondes d’une radio privée et, à la police, de s’être trompé de maison pour effectuer une fouille. L’inspecteur Coothen n’aurait pas apprécié que l’affaire ait été rapportée dans nos colonnes. Selon lui, on chercherait à nuire à sa réputation.

Prosecutor «joueur»

Il ne veut pas être dérangé pendant qu’il joue sur son portable. C’est la raison pour laquelle ce Court Prosecutor de la cour intermédiaire refuse d’ouvrir la porte pour laisser entrer des Escorting Officers, ou ceux qui sont concernés par un procès, dans la salle d’audience dans laquelle il se trouve. Et le mauvais comportement de cet ancien officier de la National Security Service suscite la colère auprès des autres Prosecutors, qui sont d’avis qu’il donne le mauvais exemple.

La liste Koonjoo & Co.

Le ministre Prem Koonjoo aurait «santi lay» et a annoncé son retrait de la politique avant que l’herbe ne lui soit coupée sous les pieds. L’idée des têtes pensantes du MSM est de créer une impression de neuf en éliminant ces politiciens qui ont plus de quatre décennies dans les jambes, comme Anil Gayan. Pour d’autres raisons, Ravi Rutnah, Sanjeev Teeluckdharry, Roubina Jadoo-Jaunbocus, Kalyan Tarolah, entre autres, seraient aussi sur la liste des indésirables.

Farewell party des PPS

Avant même d’avoir reçu confirmation de la dissolution du Parlement, les secrétaires parlementaires privés (PPS) ont organisé une «farewell party» à l’intention du personnel de la National Development Unit, à la mi-journée, hier. Ils ont profité pour remercier les employés mais ils n’ont pas pipé mot sur les élections. Comme on le sait, une fois que le Parlement est dissous, seuls les ministres restent en poste.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires