Quels moyens d'obtenir un remboursement Corsair ?

Avec le soutien de

Les passagers de la compagnie aérienne Corsair subissent quelquefois des préjudices comme les retards et les annulations de vol ainsi que les surbookings. Face à une telle situation, vous pouvez réclamer un dédommagement conformément aux dispositifs du règlement européen N° 261/2004. Nous vous présentons dans cet article les principaux moyens pour faire valoir votre droit à une indemnisation Corsair. Pour les plus pressés d’entre vous obtenez votre remboursement Corsair en ligne  !

Les conditions pour bénéficier d'un remboursement vol Corsair

La directive relative aux droits des passagers aériens s'applique à la compagnie. En raison de son agrément européen, la loi l'oblige à dédommager ses clients en cas de retard ou d'annulation de vol. Ces derniers peuvent également prétendre à une indemnisation face à une situation de surbooking. Le règlement N° 261/2004 s'applique uniquement aux vols au départ et à l'arrivée d'un aéroport de l'Europe. Le remboursement vol Corsair intervient exclusivement lorsque la responsabilité du préjudice incombe à la compagnie. Les incidents liés à des circonstances exceptionnelles ne donnent pas droit à une indemnisation. Celles-ci concernent notamment la grève des contrôleurs aériens, la menace d'un ouragan, la fermeture d'espace aérien, etc. N'introduisez une réclamation pour vol retardé Corsair que si l'avion atterrit au moins 3 heures après l'horaire prévu. Pour une annulation, vous bénéficiez d'un dédommagement uniquement si vous recevez l'information moins de 14 jours avant le jour du voyage. Dans tous les cas, vous avez la possibilité de renoncer au vol concerné après une attente de 5 heures. Avec une telle décision, vous perdez automatiquement votre droit d'indemnisation. La compagnie peut vous proposer un vol alternatif pour dégager sa responsabilité. Celui-ci doit alors s'effectuer dans des conditions similaires.

Quels sont les montants prévus

Les sommes à verser en cas de préjudice aérien varient essentiellement en fonction de la distance du voyage. Conformément au règlement européen, chaque passager peut obtenir 250 € pour un vol de moins de 1500 km. Il prévoit 400 euros pour un trajet compris entre 1500 km et 3500 km. Vous pouvez prétendre à une indemnisation de 600 euros au-delà de 3500 km. À titre exceptionnel, une réduction de 50 % intervient dans certains cas. A priori, la procédure de réclamation semble assez banale. Les passagers devraient obtenir leur dédommagement après une simple demande. Mais, la réalité se révèle bien plus complexe. Toutefois, une solution infaillible existe pour faire valoir rapidement votre droit à indemnisation.

Une réclamation pour se faire rembourser

Après un préjudice aérien avéré, vous pouvez introduire une demande d'indemnisation auprès de la compagnie. Cette formalité peut s'accomplir directement sur leur plateforme en ligne. Une autre alternative consiste à adresser au service concerné une requête par lettre recommandée. Cette démarche a généralement peu de chances d'aboutir véritablement. Après de multiples relances, Corsair peut simplement rejeter votre demande sur la base d'arguments techniques incompréhensibles aux néophytes. Parfois, la compagnie n'hésite pas à évoquer des circonstances exceptionnelles pour échapper à ses obligations. Après insistance, elle offre souvent un avoir en guise de compensation pour les préjudices les plus avérés. Vous pourrez choisir entre un bon d'achat et un virement. Dans tous les cas, le montant proposé demeure inférieur à la valeur de l'indemnité prévue par la directive européenne. Les clients non avertis se contentent de cette somme forfaitaire. Lorsqu'ils s'en rendent compte, Corsair rejette systématiquement leur requête en vue d'obtenir le complément. Les réclamations personnelles n'aboutissent pas généralement. Une action en justice reste assez coûteuse et vous n'avez aucune certitude d'obtenir véritablement l'indemnisation espérée. Certains clients sollicitent l'assistance de la Cour des petites créances. Ils doivent alors gérer les paperasses administratives et les pertes de temps qui en résultent. Fort heureusement, une astuce infaillible existe pour récupérer assez rapidement le dédommagement prévu.

Un organisme tiers pour assurer son remboursement de vol Corsair

Cette solution demeure le meilleur moyen pour optimiser vos chances d'indemnisation. Concrètement, vous déléguez votre réclamation à une startup spécialisée tel Indemniflight qui agira en votre nom et pour votre compte auprès de Corsair. Vous n'aurez pas à gérer la paperasserie et vous ne perdrez pas du temps. La procédure se déroule en quelques étapes déterminantes.

  • À la première phase, vous vérifiez directement la recevabilité de votre demande sur la plateforme. Cela s'effectue en ligne en quelques clics. Cette opération se base sur les données du vol incriminé.
  • Après la confirmation de l'éligibilité de votre dossier, vous envoyez toutes les pièces justificatives en votre possession. Concrètement, vous les téléchargez directement après les avoir minutieusement scannées.
  • Des experts et des juristes expérimentés prendront automatiquement en compte votre demande. Après étude des documents, ils saisissent la compagnie Corsair pour une négociation à l'amiable. Ils interpellent les responsables du service des réclamations. Ils les invitent à se conformer aux exigences de la directive européenne relative aux droits des passagers aériens. Si la démarche de conciliation échoue, ces professionnels n'hésitent pas à ester en justice pour défendre votre dossier. Leurs maitrises des arcanes judiciaires et de l'univers aéronautiques représentent un véritable atout.

Vous ne prenez aucun risque financier en sollicitant l'assistance d'un organisme tiers. Vous ne versez aucune avance. Par exemple la startup spécialisée Indemniflight engage toutes les dépenses. Tout au long de la procédure, vous ne déboursez absolument rien. Dès l'obtention de l'indemnisation, un virement s'effectue sur votre compte bancaire après le prélèvement d'une commission forfaitaire. Celle-ci sert essentiellement à rémunérer les experts et à compenser les dépenses engagées lors de la démarche. En cas d'échec, la startup spécialisée retenue vous informe par mail. Bien évidemment, elle ne réclame pas le moindre euro. Cette solution se révèle très économique. Nous vous recommandons donc de recueillir toujours suffisamment de preuves pour optimiser vos chances de remboursement vol Corsair. La loi vous autorise à faire valoir votre droit à indemnisation sur une période de 5 ans après le préjudice.

Le remboursement d’un billet de vol Corsair

Après 5 heures d'attente, vous pouvez légalement annuler votre voyage. La compagnie aérienne devra alors vous rétrocéder le montant du billet. Vous remplissez un formulaire sur leur plateforme officielle en ligne pour l'obtenir. Vous recevez la somme investie sous déduction d'une taxe, sauf si vous disposez d'une assurance. Cela intervient généralement une trentaine de jours après l'envoi de votre requête.

Source : Indemniflight

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires