Rassemblement «illégal» à Pomponette: aucune charge retenue contre David Sauvage

Avec le soutien de
David Sauvage avait été arrêté le 21 février sous une charge provisoire de «rogue and vagabond».

David Sauvage avait été arrêté le 21 février sous une charge provisoire de «rogue and vagabond».

La nouvelle est tombée ce lundi 16 septembre à la cour de Souillac. Aucune charge ne sera retenue contre David Sauvage. C’est ce qu’a indiqué un représentant du bureau du directeur des poursuites publiques (DPP) en cour.

David Sauvage, militant écologique de Rezistans ek Alternativ (ReA), avait été arrêté le jeudi 21 février par la police de Chemin-Grenier. Il faisait l’objet d’une accusation provisoire de «rogue and vagabond». Cela, suivant une manifestation organisée à la plage de Pomponette par le collectif Aret Kokin Nu Laplaz, le 11 mars 2018…

Pour les membres de ReA, cette décision du bureau du DPP démontre qu’ils avaient raison de parler de «tentative d’intimidation». «Bann propo DPP klerman donn Rezistans ek Alternativ rézon kan li dénons arestasyon David kouma enn ak intimidasyon politik. Réprézantan DPP inn vinn dir dan lakour ki lapolis pa ti konsilté li avan azir. Sé swit a déklarasyon réprézantan DPP ki Mazistra finn dismiss tou sarz kont David», peut-on lire sur la page Facebook de ReA. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires