Teachers’ Day: un congé réclamé la veille à cause des «leçons» samedi

Avec le soutien de
Des enseignants lors d’une marche pacifique suivie d’un lâcher de ballons, à Quatre-Bornes, à l’occasion du «Teachers’ Day», en 2016.

Des enseignants lors d’une marche pacifique suivie d’un lâcher de ballons, à Quatre-Bornes, à l’occasion du «Teachers’ Day», en 2016.

Tous les ans lors du Teachers’ Day, les enseignants se rencontrent pour une journée de réflexion et de discussion autour de divers thèmes qui concernent le métier. Mais cette fois, cette journée sera célébrée un samedi. Du coup, l’Union of Private Secondary Education Employees a adressé une lettre au ministère de l’Éducation demandant que le Teachers’ Day soit célébré un jour de la semaine, soit le vendredi 4 octobre, au lieu du samedi 5 octobre, la date officielle de la Journée mondiale des enseignants, décrétée par les Nations unies.

Le jour de congé en semaine conviendrait mieux aux enseignants car durant le week-end, ces derniers donnent les leçons particulières et sont donc moins disposés à se déplacer. «Il est important de donner ce jour de congé aux enseignants», souligne Sooryadanand Meetooa, le président de l’Education Officers’ Union. «Durant cette journée, nous faisons le point sur les lacunes et difficultés auxquelles nous faisons face. Nous prévoyons des ateliers et des campagnes de conscientisation.»

Cette demande est-elle justifiée quand on sait que les enseignants bénéficient déjà de nombreux jours de congé, lors des vacances scolaires et les jours où les écoles sont fermées obligatoirement à cause du mauvais temps ? 

«Alors que beaucoup arrivent au travail à neuf heures, nous y sommes déjà une heure plus tôt. De plus, après les heures de classe, nous avons encore du travail, comme préparer les prochaines classes. Mais aussi, durant les vacances scolaires, nous avons des papiers d’examens à corriger et beaucoup d’autres choses à faire», fait valoir le président de la Government Secondary School Teachers’ Union, Yugeshwar Kisto. Il ajoute, comme Sooryadanand Meetooa, que le Teachers’ Day est une occasion pour les enseignants de participer à une journée de réflexion et qu’un jour de la semaine est plus approprié.

La Government Teachers’ Union n’est pas du même avis. Pour son président, Vinod Seegum, l’intérêt des enfants prime avant tout. «Les enfants ont eu plusieurs jours de congé à cause du mauvais temps, ce serait donc irresponsable de notre part de demander un jour de congé en semaine.» De plus, le syndicat est affilié à l’Education International, la fédération mondiale des syndicats d’enseignants, qui suit la date établie par les Nations unies. «Nous sommes à la veille des examens et les élèves doivent profiter de ces jours qui restent pour étudier.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires