Jack Bizlall à l’évêché: «Si dan Moris sak religion aplik so laloi…»

Avec le soutien de
Jack Bizlall à l’issue de sa rencontre avec le président de la République par intérim, ce jeudi 12 septembre.

Jack Bizlall à l’issue de sa rencontre avec le président de la République par intérim, ce jeudi 12 septembre.  

Le syndicaliste Jack Bizlall a rencontré le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory ce jeudi 12 septembre. Le but : évoquer les «transferts et licenciements abusifs» allégués de quatre employés au sein du diocèse de Port-Louis. Les quatre employés étaient du reste présents à la State House ce matin. A l’issue de la rencontre, Jack Bizlall a indiqué avoir demandé que le cas soit étudié pour déterminer si l’évêché a agi illégalement. Mais pour lui, cela ne fait pas de doute… 

«Li pa posib si dan Moris sak religion aplik so laloi. Kot nou pei pou alé ? Li pas normal», a fait ressortir Jack Bizlall. Ce dernier d’ajouter qu’il faudrait alors une rencontre entre l’évêché, les employés concernés et le ministre du Travail. Et si l’illégalité est avérée, il faudrait «redresser la situation», soit  payer le Severance Allowance à Dolorès Armoogum, que Lynelle Saintas soit réintégrée comme secrétaire à l’église Sacré Cœur, que Michel Aurokium retrouve son travail de jardinier et que Christine Meunier puisse rejoindre son mari à Rodrigues.

Jack Bizlall avait, lundi, annulé sa manifestation prévue lundi. Il avait expliqué avoir pris cette décision à la requête du président de la République par intérim, Barlen Vyapoory.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires