Nitin Kumar Busguth: «Automédication ou pas, il faut être conseillé»

Avec le soutien de
Nitin Kumar Busguth, pharmacien.

Nitin Kumar Busguth, pharmacien.

Tous les maux ne nécessitent pas une consultation médicale. Et il est tout à fait légitime de vouloir gagner du temps en se soignant soi-même. Mais l’automédication, outre d’être pratique, comporte de grands risques.

Le recours à l’automédication, surtout en période hivernale, représente-t-il un danger pour la santé ?
Cela dépend. Ce qu’un membre du public pourrait prendre sans l’avis d’un médecin comporte des risques. Généralement, à Maurice, les pharmacies se situent dans des quartiers résidentiels et les pharmaciens connaissent leurs clients. Ils pourraient bien les guider et les conseiller sur leur consommation de médicaments.

Existe-t-il un risque pour ceux qui stockent des medicaments et en prennent dès qu’ils tombent malades ?
Lorsqu’on achète un médicament, il faut bien vérifier la date de péremption. De plus, il faut également savoir stocker celui-ci. Il ne doit pas être exposé au soleil. Beaucoup de Mauriciens conservent leurs médicaments dans la cuisine. Mais c’est déconseillé, car il y fait chaud.

L’automédication peut-il être inefficace, après un certain nombre de jours ?
Cela dépend. Si la prescription indique qu’il ne faut pas dépasser un certain nombre de jours, il faut la suivre à la lettre. Il ne suffit pas de vérifier la posologie sur Internet, il faut aussi consulter le pharmacien. Et si des symptômes apparaissent, il faut impérativement voir un médecin.

Quels sont les symptômes qui apparaissent en cas de surconsommation de médicaments ?
Des nausées, des vomissements et la diarrhée. Certains médicaments pourraient contenir du laxatif.

Pourquoi, justement, les médicaments contre le rhume ou la fièvre ne requièrent-ils pas d’ordonnance ?
Parce qu’ils ne sont pas tellement à risque. Mais aussi, un individu qui a des complications de santé se doit de le dire au pharmacien. Et ce dernier sera apte à le conseiller sur le médicament à prendre ou pas. On pourrait dire alors qu’automédication ou pas, il est impératif que la personne soit conseillée.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires