Au Caudan Arts Centre: Laura Beg, women power

Avec le soutien de
Baptême de feu du groupe exclusivement féminin Amazon Band.

Baptême de feu du groupe exclusivement féminin Amazon Band.

Leve fam. Message à retenir du show de Laura Beg, samedi soir, le 31 août, au Caudan Arts Centre. Le titre de cette soirée 100% acoustique, annonçait déjà la couleur: «Uprising Women Unplugged».

Pour ce concert, l’artiste avait expliqué vouloir s’y prendre autrement. Le clou de la soirée a été la présentation d’une nouvelle équipe de musiciennes nommée l’Amazon Band. Il est rare à Maurice de découvrir des groupes entièrement féminins. Dans l’Amazon Band non seulement les membres jouent de divers instruments de musique, mais chantent également. Une belle démonstration de «women power». Reste maintenant à attendre d’autres prestations de ce groupe.

C’est avec le titre de Bob Marley, «No woman no cry», chanté par tous les membres de l’Amazon Band qu’a débuté ce concert. Laura Beg, tout en blanc, a par la suite en- chaîné avec «One voice», un titre qu’elle a dédié à, «toutes les femmes qui souffrent de la violence domestique à Maurice et à travers le monde»

Durant la deuxième partie du concert, qui a débuté après un entracte d’une dizaine de minutes, la chanteuse était accompagnée du groupe Ravanna. Changement de costume, pour une robe pailletée rouge et or. Laura Beg a in-teragi avec son public pour mettre le feu à la salle du Caudan Arts Centre. «Ce n’est pas un concert uniquement pour les femmes, sans les hommes nous ne pouvons rien faire. Merci à tous les hommes qui soutiennent les femmes», a-t-elle lancé avant de remercier son époux, Alain Ramanisum qui l’a accompagnée au piano. C’est aussi lui qui a signé l’arrangement musical de ce concert.

Pendant plus de deux heures, Laura Beg aura proposé un show composé de reprises à sa sauce, dont «Always Remember Us This Way» de Lady Gaga qu’elle a interprété pour la première fois en public. Elle n’a pas manqué de re- prendre aussi ses meilleurs morceaux. Du dancehall, en passant par le reggae, le zouk ou encore le séga, la chanteuse a, encore une fois, démontré sa maîtrise de divers styles musicaux. C’est au rythme du séga que s’est terminé ce concert. Une fin qui sonne comme un avant-goût du prochain album de Laura Beg qui sera bientôt dans les bacs. Ce sera un opus 100 % séga.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires