Drogue: Azaree obtient la liberté devant la Cour suprême

Avec le soutien de
Shahebzada Azaree est suspecté d’avoir recruté un ancien policier pour récupérer Rs 18,9 millions de drogue à l’aéroport, en 2017.

Shahebzada Azaree est suspecté d’avoir recruté un ancien policier pour récupérer Rs 18,9 millions de drogue à l’aéroport, en 2017.

Il est désormais libre. Après s’être heurté contre un refus devant la Bail and Remand Court (BRC) en juillet, pour obtenir une remise en liberté, Shahebzada Azaree a été libéré contre deux cautions de Rs 200 000 chacune et la signature d’une reconnaissance de dettes de Rs 1 million, ce lundi 2 septembre. Décision prononcée par le chef juge, Eddy Balancy. Ce dernier a penché en faveur de l’affidavit déposé par le patron de Gloria Fastfood, qui avait contesté la décision de la magistrate Shavina Jugnauth de la BRC.

Dénoncé par le constable Moonsamy Govindasamy Basana-Reddi, qui avait expliqué que c’était Shahebzada Azaree qui l’avait approché et recruté pour récupérer de la drogue à l’aéroport, d’une valeur de Rs 18,9 millions, le prévenu soutient que la cour ne peut se baser sur le témoignage d’un «self-confessed police officer».

Par le biais de Mes Gavin Glover, Senior Counsel et Shailesh Seebaruth, le suspect Azaree estime qu’il y a eu des incohérences dans la décision de la magistrate. «J’ai été interpellé dans un premier temps par la police et on m’avait autorisé à partir. Pourtant, je ne me suis pas enfui et ce n’est qu’après que j’ai été arrêté. Les ‘grounds of objection’ de la police, qui est d’avis que je peux fuir la justice si j’obtienne la liberté, sont mal conçus», avait expliqué le suspect dans son document.

Couvre-feu

Le chef juge a ordonné qu’un couvre-feu, entre 21 heures et 6 heures, soit imposé à l’accusé. «Il ne doit pas garder contact avec Basana-Reddi et le Malgache Ramahaimandimby Andry ou d’autres potentiels suspects dans cette affaire», indique le chef Juge.

Pour rappel, son arrestation fait suite à celle de Basana Reddi, qui avait été appréhendé le 12 juin 2017. Il avait raconté que deux parcelles d’héroïne provenant de Madagascar, sur le vol MK 289, devaient arriver à l’aéroport de Plaisance le 11 juin 2017 et que, comme il travaillait à l’Arrival Immigration Counter, il les avait récupérées des toilettes, près du Passport and Immigration Counter et les avait discrètement déplacées dans le staff mess room. Un Malgache avait été arrêté. La valeur estimée de la drogue était de Rs 18,9 millions. 

Selon le constable, le suspect lui aurait même expliqué le modus operandi. «Il m’avait dit que je devais tout simplement livrer cette drogue à ceux de son réseau», avait dit le policier aux enquêteurs. Une tâche que le suspect lui aurait proposée contre une somme d’argent alléchante. 

«Li ti dir mwa : ‘Reddi, bizin bien seryé ek pa koz ek personn kan fini fer sa travay-la’», avait poursuivi Basana Reddi. Selon ses dires, le suspect avait même communiqué son numéro de téléphone à une autre personne. Arrêté à son tour, le suspect, connu comme «Dad», avait dit aux enquêteurs : «Mo pa pou kozé. Mo atann mo avoka.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires